Away We Go (2009)

Away we go est un road movie americano-britannique réalisé par Sam Mendes. Le scénario est écrit par Dave Eggers et Vendela Vida.

Pourquoi ai-je voulu voir ce film ?

Ce n’est pas un film pour lequel j’avais spécialement d’attente ne connaissant pas vraiment le casting et ne sachant pas de quoi cela parlait. C’est uniquement le nom du réalisateur , Sam Mendes a qui l’on doit American Beauty , qui m’a poussé au visionnage de Away we go.

Un petit mot sur l’histoire ?

Burt et Verona vont avoir un bébé , suite au départ des parents de Burt , plus rien ne les retient dans la petite ville de province où ils habitent. Ils décident alors de chercher l’endroit idéal où fonder leur famille. Ils rendent visite à leurs amis et leurs familles qui ont tous des visions biens particulières de la vie familiale. Aussi fous soient-ils , ils amèneront peu à peu Burt et Verona à comprendre ce qui est essentiel pour fonder un foyer.

Les premières minutes ?

La scène d’introduction est plus que surprenante , on sent dès cette ouverture que le film sera original et loin des habituels clichés hollywoodien sur la vie amoureuse et sexuelle. On y fait la connaissance de deux personnages sympathiques qui deviennent instantanément attachants. La grossesse de Verona est le point de départ de ce road movie.

Le casting ?

Je ne connaissais ni John Krasinski , ni Maya Rudolph avant de voir ce film et je dois dire que le duo est très efficace et attachant. John Krasinski est absolument parfait dans la peau du futur papa un peu ado attardé. Les seconds rôles sont très biens distribués , on retrouve la géniale Maggie Gyllenhaal qui nous régale par son interprétation d’un personnage hippie , Catherine O’Hara et Jeff Daniels incarnent les parents déséquilibrés de Burt avec brio. Quant à Allison Janney elle campe Lily , personnage totalement délurée , rôle qui lui va comme un gant. Le casting se montre vraiment à la hauteur.

Et finalement ça donne quoi ?

Une bouffée d’air frais , réellement , après le dramatique « Les noces rebelles » , Sam Mendes s’attaque à un tout autre genre avec un film léger et plaisant. La partie chez Lily , totalement déjantée est absolument géniale. Celles chez la sœur de Verona et à Montréal sont évidemment les plus émouvantes. Quant à l’axe chez LN , campé avec génie par Maggie Gyllenhaal il s’agit tout simplement du meilleur passage du film , on sent tout l’humour , la spontanéité et l’amour qui règnent entre les deux principaux personnages. Away we go n’est pas exempt de quelques clichés ; je pense par exemple au frère de Burt qui se retrouve seul avec sa fille après que sa compagne l’ait quitté et ne sachant pas quoi faire. Le scénario est , malgré ses petits défauts, vraiment touchant et drôle. La plus grande force du film est de mettre en avant des protagonistes proches du spectateurs , réalistes et profondément humains. La bande son , principalement composée par Alexi Murdoch , mais aussi de morceau de Bob Dylan ou des Stranglers, accompagne à merveille l’ensemble du film , elle est légère et sympathique. Le final n’est pas inattendu mais ne gâche rien , c’est la conclusion parfaite de cette recherche de soi et d’un foyer.

En résumé, Away We Go n’est certes pas un chef d’oeuvre mais un petit film sans prétention qui fait beaucoup de bien , touchant et bourré de sincérité. Une petite perle du genre.

Marine D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s