Blade Runner 2049 : Décryptage du court-métrage Nexus: 2036

Près d’un mois avant sa sortie en salles, Blade Runner 2049 fait aujourd’hui parler de lui car un court métrage intitulé Nexus : 2036 réalisé par Luke Scott (le fils de Ridley) vient d’être dévoilé par Denis Villeneuve chez Collider.

Comme il l’avait fait pour Alien : Covenant, Ridley Scott a tenu à ce qu’il y ait un court métrage transitif entre deux films. On reconnait là le sens des affaires du producteur. Pour cela, Ridley a fait appel à son fils, qui avait également signé quelques courts métrages de transitions pour les deux derniers volets de la saga Alien chapeautés par son père : Prometheus et Alien: Covenant. Est-ce indispensable ? Évidemment que non, mais il apporte quelques lumières sur l’après Blade Runner qui se déroulait en 2019 et il nous présente un nouveau personnage qui se révèlera important dans Blade Runner 2049.

Dans l’introduction de ce court métrage, Denis Villeneuve évoque trois histoires courtes confiées à des artistes talentueux. Il est donc fort probable que d’autres courts métrages apparaissent sur la Toile avant la sortie de Blade Runner 2049, le 4 octobre 2017.

Nexus 2036, nous emmène donc 25 ans après les évènements de Blade Runner où les Réplicants sont prohibés. Niander Wallace (Jared Leto) apparait comme un artisan de nouveaux Réplicants perfectionnés sous le nom de Nexus 9. L’homme à la particularité d’être aveugle et d’être assez déstabilisant. En effet, il présente un prototype de Nexus 9, à ce qu’il semble être des personnes affiliées au gouvernement. Ces derniers restent pourtant méfiants sur le fait que le fabricant a un contrôle total sur les androïdes. Une démonstration quelque peu sanglante nous montre bien que ce Niander Wallace semble déterminé pour ramener les réplicants dans le circuit de la vie.

Pour ce court-métrage préquel, Luke Scott adopte l’atmosphère que Denis Villeneuve a composé pour Blade Runner 2049. On retrouve la photographie léchée de Roger Deakins et quelques sonorités de Hans Zimmer. Cette nouvelle génération d’androïde sera certainement celle qui posera des problèmes à l’Agent K interprété par Ryan Gosling. On ne va pas vous le cacher, ça a du charme et ça laisse entrevoir à quelque chose d’intéressant.

Que pensez-vous de ce premier court-métrage ? Êtes-vous optimiste ou pessimiste sur cette suite ?

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. MarionRusty dit :

    Alors déjà MERCI pour le court metrage. Ca me donne beaucoup d’espoir même si j’ai pas mal confiance en Vileneuve depuis le oufissime Premier Contact. C’est dingue de revoir l’acteur principal de Stranger Things, et j’ai beau ne pas être une grande fan de Leto, il est anxiogène dans son jeu!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s