Après Séance : Ça

Ça (It), est un film d’horreur réalisé par Andrés Muschietti dont la sortie en France est prévue pour le 20 septembre prochain. C’est une grande année pour Stephen King qui aura vu deux de ses adaptations sortir sur grand écran et deux autres produites pour la télévision. En début août, il y avait la sortie du film La Tour Sombre et voilà que déjà l’acclamé Ça (It) arrivera sur les écrans français très bientôt. J’ai eu la chance de voir le film en Amérique lui qui est sorti vendredi aux États-Unis et déjà, le film connait un succès colossal et pourrait bien devenir le film le plus lucratif de l’histoire sorti en septembre.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Ça a eu droit à un début fracassant dans les salles américaines, son énorme campagne de marketing et sa bande-annonce flippante avec le pétrifiant Clown Pennywise (Grippe-sou en V.F) m’aura donné appétit de voir le film. C’est donc bien préparé, que moi et des millions de personnes auront été voir Ça cette fin de semaine.

Un petit mot sur l’histoire ?

Quelques mois après la disparition de son frère, Billy croit toujours en l’hypothèse que peut-être celui-ci est toujours vivant quelque part. Ce n’est qu’après plusieurs disparitions que lui et sa bande d’amis commenceront à se poser des questions et à tenter de trouver pourquoi tant que gens disparaissent lors de la même année. Chacun d’entre eux feront face au moins une fois avec le cambriolant Clown Pennywise et découvrirons que Ça est une entité maléfique trans-dimensionnelle et puissante qui se réveille tous les 27 ans pour se nourrir d’enfants et qui retourne ensuite dans son cycle d’hibernation. Or, Billy et son gang ont la ferme intention d’arrêter Ça et de pouvoir ainsi sauver la vie de plusieurs enfants et ce, à jamais.

Les premières minutes ?

Un des gros points fort du film c’est son début, il se met en marche très rapidement et l’introduction, sans être bafouée, est équilibrée. Sans longueurs et scènes inutiles comme nous voyons souvent dans les films d’épouvantes. Ça nous fait trembler dès sa scène d’introduction et nous présente la fameuse séquence du petit garçon (Georgie) qui poursuit son bateau en papier dans les rues trempées par la pluie pour finalement aboutir face à face avec le clown Pennywise dans une bouche d’égout. La présentation du fameux Clown est effrayante, intelligente, soignée et saignante ! Le reste du film promet pour son public.

Le casting ?

Si le film connaît déjà un succès phénoménal, ce n’est pas en raison de ses bons vendeurs car il se peut bien que les noms des acteurs de Ça ne vous disent rien, bien que les certains visages vous seront peut-être familier.

D’abord il y a l’acteur suédois Bill Skarsgård qui interprète Ça, ou Pennywise le clown. Sa performance est littéralement ébouriffante et terrorisante. On peut même penser à une nomination aux Oscars pour le suédois. Bref, en un mot, il est parfait !

C’est le jeune Jaeden Lieberher qui joue le rôle de Billy, soit l’un des personnages principaux du film. Il démontre le maximum de son potentiel pour son âge mais j’ai eu l’impression qu’il n’avait pas changé depuis la dernière fois que je l’avais vu, soit dans St-Vincent en 2014. Pour les fans de ce genre, plusieurs auront reconnu le visage du personnage de Richie interprété par Finn Wolfhard, celui qui tient le rôle de Mike dans la populaire série Netflix Stranger Things. Suit les acteurs Jeremy Ray Taylor, Sophia Lillis, Wyatt Oleff et Chosen Jacobs qui complètent le cercle du gang.

Et au final ça donne quoi ?

Sans être le film le plus effrayant de l’année, Ça aura été un succès sur toute la ligne, … ou presque ! Le métrage est bien plus qu’un simple film d’horreur, il aborde plusieurs thèmes présents et importants dans la vie de tous les jours; l’amitié, l’entre-aide, l’intimidation, l’indépendance, le courage et l’amour. Il y a une histoire derrière le film et l’intention n’est pas de juste faire sursauter le public, quoique le réalisateur m’a eu plusieurs fois avec ses nombreux sauts gratuits à n’importe quels moments.

Étonnement, ce qui m’a le plus surpris dans Ça, après la prestation de Bill Skarsgård, est le travail de titan qu’a réussi Chung Chung-hoon en tant que directeur de la photographie. Celui qui a travaillé sur Old Boy nous livre des prises de vues tout simplement incroyables qui sont pensées et maitrisées. La plus grande réussite du film est certainement le cambriolant Clown Pennywise. Il est terrifiant, sinistre, monstrueux et formidable ! Je ne pu me retenir de rire les premières fois que je le voyais, il a l’air si drôle et horrible à la fois. Ce qui me dérange le plus c’est un problème qui perdure dans ce genre de films et qui revient constamment, soit la stupidité incompréhensive des personnages et des enfants (14-15 ans dans le film). Chacun des enfants (+- Adolescent) de la bande de Billy, vivent séparément et ensembles, des expériences vraiment traumatisantes et dangereuses avec Ça ou une autre entité et ils ne font que la fuir. Ils ne disent rien à personnes. Ni à leurs parents, ni aux policiers et ni même à leurs amis. Et c’est comme si de rien n’était par après, c’est seulement lorsqu’ils se font attaqué tous ensembles par Ça qu’ils décident de se partager leur expérience avec le terrifiant clown. Et encore, un peu plus tard, Billy se fâche et décide d’aller affronter directement Pennywise dans la maison abandonnée où il vit. Après un discours convainquant, ses amis décident de le suivre et ils entrent dans la demeure sans plan, sans armes, sans aide et sans avoir prévenu personne. Non mais à quoi ils pensaient ? Un suicide collectif ? Leur stupidité revient constamment dans le métrage et on se demande où ils ont la tête. J’ai adoré la fin du film et sans vous en dire trop, elle est effrayante, originale, variée, pensée et bien conçue. L’entité maléfique trans-dimensionnelle et puissante qu’est Ça n’est tout simplement pas tuable. J’arrête ici pour ne pas vous « Spoiler » mais la fin est vraiment bien. La conclusion est tant quant à elle , très importante pour la deuxième partie du Ça qui est prévue pour 2019.

Bref pour conclure, Ça est un film réussi sur plusieurs points, son antagoniste est génial et ses prises du vues sont exceptionnelles. Ce n’est pas un film qui se démarque comme étant le plus terrifiant mais comme je l’ai mentionné plus tôt, ses nombreux sauts gratuits en font un film d’horreur classé Rated-R. C’est intelligent, sanglant, sinistre et même émotif. Je dois avouer que j’ai eu la frousse plusieurs fois et je vous invite fortement à aller le voir. Oserez-vous ?

William T.

Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. MarionRusty dit :

    Déjà dans le roman l’histoire commence immédiatement, c’est radicale et on plonge dans l’horreur avec le petit garçon et son bateau en papier. Je pense que j’irai le voir en France dans ma petite banlieue, mais ça aurait été classe de le voir aussi aux US 😉

    Aimé par 2 people

  2. Maned Wolf dit :

    J’ai adoré le livre, du coup ça me tente beaucoup de le voir, mais peut-être que je n’oserai pas sur grand écran 😉 Pour la « stupidité » des personnages, dans le livre on ne le ressent pas du tout comme ça en tout cas, parce qu’à plusieurs reprises on réalise à quel point ces enfants sont mal entourés, autant par leurs parents que par l’autorité en général (entre les parents qui sont eux-mêmes violents ou manipulateurs et ceux qui ne les prennent pas au sérieux)… C’est un des gros propos du bouquin justement, le fait que les enfants ne soient jamais écoutés quand ils essaient d’aborder des sujets sérieux, même les gros problèmes qu’ils ont avec henry passent pour des « chamailleries de gosses » et ils sont totalement livrés à eux-mêmes pour affronter Pennywise. Dommage si ça ne transparaît pas dans le film ! Le choix d’avoir voulu complètement séparer l’époque de l’enfance et celle de l’âge adulte n’a peut-être pas aidé non plus, vu que dans le livre ça alterne sans arrêt et qu’on peut donc avoir l’analyse des personnages à posteriori, quand ils racontent à l’âge adulte ce qui leur est arrivés quand ils étaient petits…
    En tous les cas, tu m’as donné envie d’aller le voir !

    Aimé par 1 personne

    1. belette2911 dit :

      En effet, les gosses étaient bien mal entourés dans le roman ! J’ai envie de retrouver l’ambiance du roman, mais je ne sais pas si j’aurai autant d’émotion dans le film, faudra que je vérifie ! 😉

      Aimé par 1 personne

  3. sirlelandgaunt dit :

    J’attends ce film avec impatience ! J’ai relu exprès le roman cet été pour être prêt. J’espère vraiment que ce film et la suite prévue seront à la hauteur.

    Aimé par 1 personne

    1. Olivier dit :

      Juste une question en rapport à ton pseudo : t’en a pensé quoi, du film de Fraser Heston ?

      Aimé par 1 personne

      1. sirlelandgaunt dit :

        Je trouve que c’est une bonne série B divertissante, sans éclat niveau mise en scène mais qui se regarde sans déplaisir. Un très bon casting (Max Von Sydow et Ed Harris, que demande le peuple ?) entouré d’une bonne atmosphère. Je crois que c’est plutôt fidèle au roman et le commentaire social, sans atteindre des sommets, reste intéressant sur l’avidité des hommes. Sinon désolé pour ma réponse tardive 😉

        J'aime

  4. Le film a-t-il une interdiction en France ? Moins de douze, mois de seize ?

    J'aime

    1. film interdit au moins de 18 ans non accompagné d’un adulte

      J'aime

  5. Olivier dit :

    I’m waiting for It. Peut-être mon roman préféré de Maître King, dont les adaptations ne sont pas forcément à la hauteur. Si on exclue l’excellent « Carrie » de Brian de Palma, qui s’était focalisé sur la soirée du bal et l’appropriation de « Shining » par Kubrick (Super film vu par un autre génie, mais rien à voir avec l’essence du bouquin) la meilleure adaptation, pour moi, reste « Misery ».
    It, téléfilm de trois heures, m’avait quelque peu déçu : Tim Curry était très bon, mais la VF un peu gnangnan. Il manquait un peu d’âme, d’après moi. Alors oui, j’ai hâte.
    Je viens de lire les précédents commentaires, dont un qui répond à ma question : il y aura une suite. D’accord, dommage d’avoir séparé les deux époques, sauf si on revoit les enfants dans la 2e partie. 3 heures de film dans la version 90, c’était déjà trop court. Aussi, quand j’ai vu que le film durait 2 heures 15 j’avoue avoir eu très peur.
    Merci, Sirlelandgaunt. Et rendez-vous mercredi prochain.

    Aimé par 2 people

    1. sirlelandgaunt dit :

      Sache qu’apparemment le réalisateur a déclaré dans une interview qu’il mélangerait les deux époques pour la suite malgré le parti-pris de se concentrer que sur l’enfance dans le premier film. Il tient à tout prix à faire le fameux décalage temporel du bouquin. Espérons qu’il aura le temps de bien développer les adultes… De toute façon il y a forcément des sacrifices avec un pavé comme « Ça », espérons que le plus important s’y trouvera. Oui vivement qu’on voit le résultat !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s