Les incontournables du cinéma selon Steven Spielberg

Le papa d’E.T. et des Dents la Mer approche les 60 ans de carrière en tant que réalisateur, scénariste et producteur. A ce jour, Steven Spielberg a réalisé 31 longs métrages et compte parmi les plus grands cinéastes américain du Nouvel Hollywood. Il est donc intéressant de connaître les œuvres qui influencent son cinéma et ceux qu’il affectionne particulièrement.

Steven Spielberg symbolise pour beaucoup un cinéma émotionnel et spectaculaire. Dés 1971, le réalisateur attire la lumière avec Duel, puis cette luminosité le suivra sur chacun de ses films. Un film de Steven Spielberg attise forcément la curiosité, à l’image de Ready Player One qui sortira le 28 mars 2018. Récemment, le cinéaste a dévoilé une liste de 15 films qu’il considère comme des incontournables du Septième Art. 

La Vie est belle de Frank Capra (1946)

Le parrain de Francis Ford Coppola (1972)

Dumbo de Walt Disney (1947)

Un nommé Joe de Victor Fleming (1943)

Les Gardiens de la Galaxie de James Gunn (2014)

La Guerre des mondes de Byron Haskin (1953)

Psychose d’Alfred Hitchcock (1960)

2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick (1968)

Lawrence d’Arabie de David Lean (1962)

Intouchables d’Olivier Nakache et Éric Toledano (2011)

The Dark Knight de Christopher Nolan (2008)

Les Quatre cents coups de François Truffaut (1959)

La Nuit Américaine de François Truffaut (1973)

Citizen Kane d’Orson Welles (1941)

Une liste éclectique où l’on note la présence de deux films de super-héros accompagnés de classiques du cinéma français et américain. On s’étonne de ne pas trouver un film de son confrère et ami, Martin Scorsese ou encore du maître Sergio Leone. Cette sélection contraste avec celles de David Fincher et Quentin Tarantino, à chacun son cinéma et sa sensibilité.

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. roijoyeux dit :

    Es-tu sûr pour 60 ans de carrière ?? … car il est né en 1916 et n’a donc que … 71 ans !! si on peut dire

    J'aime

  2. Gilderic dit :

    60 ans de carrière ? Ca me semble un peu beaucoup. Même en comptant le court-métrage « Amblin » comme début de carrière, ça ne fera jamais que 50 ans (ce qui n’est déjà pas mal).
    Un immense metteur en scène et un liste assez surprenante.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s