Prédestination (2014)

Prédestination est un film de science-fiction australien réalisé par Michael et Peter Spierig. Il s’agit de l’adaptation de la nouvelle « Vous les zombies (All You Zombies) » de Robert A. Heinlein publiée en 1959.

Pourquoi j’ai voulu (re)voir ce film ?

J’ai découvert les frères Spierig avec le très intéressant Daybreakers, un film mêlant le mythe vampire avec la science-fiction. Prédestination s’affiche comme un film sans prétention, mais qui apparait comme assez original et en plus de ça, on retrouve Ethan Hawke en tête d’affiche. Ce long métrage est la preuve qu’un film peut sortir directement en DVD, alors qu’il pouvait largement prétendre à une sortie en salles.

Un petit mot sur l’histoire ?

Pour sa dernière mission d’Agent Temporel, ce voyageur dans le temps doit capturer le seul criminel qui lui a toujours échappé : le Plastiqueur. Un pitch simple et intriguant n’est ce pas ?

Les premières minutes ?

L’ouverture du film et sa structure narrative rappelle immédiatement le cinéma de Christopher Nolan, il s’agit clairement d’un film aux multiples tiroirs. La mise en scène inspire à du soin et à une esthétique envoûtante. On est très vite happé par l’histoire, le destin hors normes de l’Agent Temporel. Le montage souffle un réel dynamisme au long métrage, certains y verront du « déjà vu » mais qui est redoutablement efficace.

Le casting ?

Nous avons donc Ethan Hawke dans le rôle principal, celui de l’Agent Temporel. Sa interprétation est convaincante, l’acteur se montre assez à l’aise dans la peau de son personnage et aussi dans la SF.  On pense évidemment à Bienvenue à Gattaca, où il était également fantastique.

A ses côtés, on découvre une jeune actrice australienne qui se nomme Sarah Snook, qui affiche clairement un fort potentiel pour la suite. Un jeu et des expressions qui rappellent Jodie Foster, elle livre une très bonne composition. Il s’agit tout simplement de la révélation de ce long métrage.

Et pour finir, Noah Taylor que j’avais découvert dans Vanilla Sky. L’acteur fait le job, sans être inoubliable d’autant qu’on le voit très peu à l’écran.

Et au final ça donne quoi ?

Les frères Spierig proposent un vrai bon film de science-fiction, à la fois original et intelligent.  On accède à un cinéma dans la lignée de Looper et L’effet Papillon. On se demande pourquoi ce film n’a pas connu de sortie en salles, les responsables de distribution n’ont peut être pas compris que c’est ce type de long métrage qu’on aimerait plus voir au cinéma.

Sur la forme, Michael et Peter Spierig maitrisent leur sujet aussi bien sur le rythme que sur le visuel. Comme pour Daybreakers, ils entrecroisent les codes du polar, du thriller et de la science-fiction. Ils proposent un puzzle haletant et adapté, ce qui nous emporte dans un voyage aux multiples temps doté d’une redoutable originalité. Il faut souligner aussi l’efficacité des décors et des costumes, qui participent à la réussite esthétique du film.

En ce qui concerne le fond, c’est tout aussi solide. Le voyage dans le temps est un sujet périlleux à orchestrer et les Spierig s’en sortent parfaitement bien. Pourtant, on peut avoir des craintes au milieu du récit quand les pièces du puzzle sont éparpillés, mais c’est bouclé avec intelligence. Chaque personnage a son propre enjeu, et tout s’imbrique à merveille. Il est donc demandé au spectateur d’être très attentif et de ne pas s’éclipser quelques secondes.

En plus d’être réalisateur et scénariste, Peter Spierig est également compositeur. Il signe une bande originale efficace, qui rappelle un peu Hans Zimmer dans sa façon d’utiliser le synthétiseur.

En résumé, Prédestination est une œuvre savoureuse qui nous embarque aux limites du paradoxe temporel. L’un des meilleurs films de SF de 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s