Grand Froid (2017)

Grand Froid est une comédie dramatique franco-belgo-polonaise co-écrite et  réalisée par Gérard Pautonnier.

Ce qu’il savoir sur le film :

– Il s’agit du premier long métrage pour Gérard Pautonnier, qui vient du monde de la publicité et de la télévision. C’est grâce au succès de son court métrage L’étourdissement, que le réalisateur a eu l’opportunité de travailler sur une autre adaptation d’un roman de Joël Egloff sous la forme d’un long métrage.

– Le tournage s’est déroulé principalement en Pologne. Gérard Pautonnier et son équipe ont parcouru pas moins de 2500 kilomètres, rien que pour les repérages.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Il s’agit avant-tout par curiosité que je me suis intéressé à ce film. Tout d’abord la distribution est intéressante, et puis le pitch de base est digne d’une comédie sauce Coen.

Un petit mot sur l’histoire ?

Dans une petite ville perdue au milieu de nulle part, le commerce de pompes funèbres d’Edmond Zweck bat de l’aile. L’entreprise ne compte plus que deux employés : Georges, le bras droit de Zweck, et Eddy, un jeune homme encore novice dans le métier. Un beau matin, pourtant, un mort pointe son nez. L’espoir renaît. Georges et Eddy sont chargés de mener le défunt jusqu’à sa dernière demeure. Mais, à la recherche du cimetière qui s’avère introuvable, le convoi funéraire s’égare et le voyage tourne au fiasco.

Les premières minutes ?

Le premier quart d’heure nous emmène dans une petite ville calme et froide. Ces habitants apparaissent légèrement en dehors du temps, les habitudes et la mélancolie semblent les avoir séché à l’image du trio formé par Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont et Olivier Gourmet. Il se dégage une certaine tristesse chez ses trois personnages, mais les sourires reviennent timidement lorsque l’entreprise a (enfin) quelqu’un à enterrer.

L’humour est subtile et se veut à la limite du grinçant. La mise en scène est assez classique, mais en adéquation avec l’atmosphère que dégagent la petit ville et ses habitants. Elle évoluera certainement par la suite, vu que l’on sait que cela va tourner au grabuge pour les protagonistes.

Le casting ?

Le trio formé par Jean-Pierre Bacri, Olivier Gourmet et Arthur Dupont, est frappé à souhait. Des interprétations convaincantes où sont insufflées une mélancolie touchante. On est assez surpris par l’évolution des personnages, ce qui donne un ton plus tragique au long métrage.

Philippe Duquesne et Maria Berto font le job, mais on aurait un peu plus de présence de leur part à l’écran. Sam Karmann est littéralement excellent dans la peau du prêtre. Il en ressort de légères ressemblances avec Kad Merad.

Et au final ça donne quoi ?

Pour son premier long métrage, Gérard Pautonnier livre une comédie dramatique grinçante qui s’appuie avec intelligence sur le roman de Joël Egloff Edmond Ganglion & fils. Bien qu’il ne soit pas exempt de tout défaut, Grand Froid nous fait passer un bon moment en jonglant à merveille l’humour et la dramaturgie. Rentrons à présent un peu plus en détails sur ce qui ce qu’on aime et ce qu’on aurait aimé voir dans ce film.

Du point de vue de la mise en scène, Gérard Pautonnier l’a joue un peu trop classique alors que le script inspire un peu plus à un côté déjanté tout en étant dramatique comme on a pu le voir chez Gilliam ou les frères Coen. La patte du réalisateur se fait sentir, mais timidement. On est curieux de voir comment évoluera la carrière de Gérard Pautonnier, l’atmosphère qu’il insuffle dans ce long métrage ouvre sur un réalisateur à thriller.

Du côté de l’écriture, on retient évidemment le sujet de base, les dialogues, les rebondissements et les personnages. Là où l’on peut avoir un reproche c’est dans l’expédition de la dernière partie. En dehors de ça, la mélancolie accouplé à la loose et les malentendus, ça nous donne des moments exquis.

En résumé, Grand Froid brille par son écrit et son casting. La sobriété de Gérard Pautonnier dans la mise en scène bride un peu trop le côté barré et macabre du sujet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s