Jungle (2017)

Jungle est un film d’aventure (survival) australo-colombien réalisé par Greg McLean.

Ce qu’il faut savoir sur le film :

– Pour les besoins de son rôle, Daniel Radcliffe a suivi un régime composé d’un filet de pois­son, un filet de poulet et une barre éner­gé­tique par jour pendant deux semaines avant le tour­nage. Il a perdu au total près de 15 kilos.

– Au départ, le rôle de Yossi Ghinsberg avait été confié à Kevin Bacon. L’acteur s’est retiré du projet un mois avant le début du tournage.

– Le scénario s’inspire de l’histoire vraie de Yossi Ghinsberg et de son roman autobiographie intitulé Jungle.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

C’est tout simplement, le Gardien du Cinéma (très bon youtubeur) qui m’a conseillé de voir ce survival. Il a ajouté que c’est un film à découvrir dans son intégralité, sans rien lire dessus, ni regarder la bande annonce. J’ai suivi à la lettre ce qui a été prescrit. Que la séance commence !

Un petit mot sur l’histoire ?

Un groupe d’amis baroudeurs fait un périple dans la jungle bolivienne dans le but de trouver une tribu isolée du monde. Aidés d’un pseudo-aventurier appelé Karl, ils vont parcourir une partie des lieux alors encore inexplorée.

Les premières minutes ?

Le premier quart d’heure se résume à des rencontres, et à un bond vers l’inconnu. Le dépaysement et l’évasion prennent tout doucement forme. Greg McLean nous gratifie de magnifiques images, ce qui nous emmène progressivement vers une grande aventure. Le mystère autour de Karl, lui ajoute un brin de mystère à l’intrigue. Le réalisateur va à l’essentiel, sans négliger les motivations de chacun et le relationnel.

Le casting ?

Daniel Radcliffe est époustouflant ! L’acteur britannique confirme son renouveau dans l’exploration de nouveaux genres. A travers cela, il nous montre de nouvelles cordes à son arc. Pour Jungle, son investissement dans le rôle de Yossi ne fait aucun doute. Il est totalement habité par son personnage, ce qui donne lieu à une composition remarquable.

A ses côtés, Alex Russell et Joel Jackson font preuve de solidité. Le réalisateur a fait en sorte de mettre tout le monde au même niveau sur la première heure. Ainsi, personne ne se tire la couverture à soi, ce qui est bénéfique au long métrage et participe à sa réussite.

Dans la peau du mystère explorateur, Karl Ruchprecter, Thomas Kretschmann est impeccable. Il porte merveilleusement le costume de l’aventurier au lourd passé. Bizarrement, il m’a fait penser à Nathan Drake de la série de jeux vidéos Uncharted.

Et au final ça donne quoi ?

Tout d’abord merci au Gardien du Cinéma pour son conseil, car il est vrai que Jungle est un très bon survival. Greg McLean et son équipe ont travaillé dans la même direction, une alliance qui donne un réel sens artistique au long métrage. L’idée est d’offrir un spectacle immersif et respectueux de ce qu’a vécu Yossi Ghinsberg.

La mise en scène se rapproche au plus près des personnages et de la nature. Il s’en dégage une authenticité implacable et renversante. Cela donne un réel sens à l’immersion et à l’aventure. Au niveau du visuel, c’est sublime ! La nature est représentée dans toute sa beauté et son hostilité. Le rythme est adéquat, et favorise l’aspect abyssal et métaphysique du survival.

Justin Monjo compose une adaptation fidèle de l’histoire vécue par Yossi Ghinsberg et ses compagnons de route. Il équilibre judicieusement l’aspect psychologique et aventureux du propos. Les personnages sont composés de sorte qu’on s’y attache et qu’on éprouve une certaine empathie pour eux. L’intrigue est passionnante avec cette hausse d’intensité physique, psychologique et méta.

La musique de Johnny Klimek accompagne efficacement les images. Il y a des thèmes vraiment sublimes comme celui pour Yossi et Kevin ou encore le Jungle intro.

En résumé, Jungle est une agréable petite surprise. Un survival de qualité, et sans prétention. Daniel Radcliffe y est étincelant !

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Nathaanelo dit :

    J’ai vu ce film et je l’est beaucoup aimé . 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Julie Juz dit :

    Je me suis arrêtée à ton « Pourquoi j’ai voulu voir ce film? » Puisque tu conseilles de ne rien lire dessus. Mais ça suffit à me donner envie, allez savoir pourquoi 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s