L’Homme irrationnel (2015)

L’Homme irrationnel est un thriller amoureux et philosophique réalisé Woody Allen.

Un petit mot sur l’histoire ?

Un nouveau professeur de Philo arrive sur le campus, il a une certaine renommée..mais il est aussi dépressif sévère et n’arrive plus à bander ! Puis il remarque Jill, l’une de ses étudiantes, brillante et ambitieuse. Son petit copain adorable n’empêche pas qu’elle craque et tombe en admiration devant Abe, son professeur. Témoin par hasard d’un conversation, Abe décide de se faire justicier d’une inconnue et va préparer son crime de manière très méticuleuse. Le fait d’accomplir cette « bonne action » , ce passage à l’acte, lui permet de retrouver goût à la vie.

Les Premières minutes ?

Le film s’ouvre sur un plan du personnage principal, au volant et accompagné par une musique groovie qui servira de leitmotiv tout au long du film,. Par un procédé de voix off, le personnage nous donne les clés de l’intrigue puisque l’on commence par le fin du film. Une seconde voix off féminine prend le relais et nous assistons à l’arrivée du professeur Abe Lukas dans une nouvelle université où sa réputation le précède. Prof de philosophie, déprimé, porté sur la boisson, on lui organise un cocktail de bienvenue, au fil des cours qu’il donne il est intéressé par les travaux d’une de ses étudiantes, Jill, tout de suite séduite et fascinée par lui lorsqu’ils conversent après les cours. Elle décide d’inviter ce «  génie écorché vif », à une fête le vendredi suivant.

Le casting ?

Joaquin Phoenix alias Abe Lukas est convaincant dans le rôle du professeur pour qui toutes les étudiantes craquent.Emma Stone alias Jill éclipse tous les autres personnages par sa fraîcheur.

Parker Posey alias Rita est plaisante dans le rôle de la quadragénaire qui rêve de tout quitter et de s’enfuir par amour. Jamie Backley alias Roy est très juste dans le rôle du petit ami jaloux qui ne peut malheureusement pas rivaliser.

Et au final ça donne quoi ?

Woody Allen n’a plus rien à prouver, cependant ce n’est clairement pas le meilleur film qu’il nous ait proposé. Loin derrière Minuit à Paris et Match Point, ce film tente quand même de tirer son épingle du jeu. Ainsi, malgré quelques réserves, c’est un film comique et cynique comme on les aime. Il nous régale avec une psychologie des personnages bien travaillée. L’enjeu est alors de se laisser convaincre ou non par le caractère « moral » du crime commis. Le couple Emma Stone et Joachin Phoenix fonctionne à merveille, doublés par leur deux voix off qui font avancer le récit.

La romance entre les deux personnages n’est pas centrale. Ce qui intéresse le spectateur c’est bien le dilemme et les questions que peut se poser un meurtrier avant de passer à l’acte qui nous intéresse. Comme bien souvent chez Woody Allen, les dialogues sont remplis d’humour. Le choix de la musique est là encore judicieux, principalement jazzie mais J.S Bach trouve aussi sa place. Le morceau The in crowd de Ramsey Lewis revient souvent, pour notre plus grand plaisir ! L’ultime rebondissement réussi à nous tenir en haleine jusqu’au bout. Les amoureux de Woody Allen ne seront pas déçus !

En résumé, L’Homme irrationnel est un croisement des genres bien agencé. Emma Stone est en pleine ascension !

Anne S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s