L’Année du Dragon, bienvenue à Chinatown

L’Année du Dragon est un polar américain co-écrit et réalisé par Michael Cimino, sorti en 1985.

Ce qu’il faut savoir sur ce film :

– Oliver Stone a co-écrit le scénario, qui est l’adaptation du roman homonyme de Robert Daley.

– A sa sortie en salles, L’Année du Dragon a été qualifié de « raciste » par la presse. Le film est même nominé aux Razzie Awards.

– Après avoir refusé le rôle principal du Flic de Beverly Hills, Mickey Rourke accepte de revenir sous la direction de Michael Cimino. L’acteur avait eu un petit rôle dans La Porte du Paradis, sorti en 1980.


Michael Cimino, dans l’histoire du cinéma américain contemporain, c’est un peu comme Dostoïevski dans l’histoire de la littérature : c’est-à-dire à la fois l’un des ses plus talentueux représentants et aussi, paradoxalement, l’un de ses plus maudits. En effet, les relations entre Cimino et Hollywood pourraient se résumer à « Je t’aime, moi non plus… »

Ayant démarré une solide carrière hollywoodienne avec le polar Le Canardeur (avec Clint Eastwood en vedette), Cimino connaît ensuite une énorme « succes story » avec le mythique Voyage au bout de l’enfer. Multi oscarisé, couvert de récompenses un peu partout dans le monde, ce film-choc sur le Vietnam et l’après-Vietnam plaça Cimino sur un piédestal qui allait lui permettre, en plein « Nouvel Hollywood » qui plus est, de bénéficier d’une grande liberté artistique sur ses futurs projets.

Hélas, La Porte du Paradis, splendide western mélancolique et crépusculaire, fut un désastre commercial qui réussit l’exploit non seulement, de ruiner complètement un studio (United Artist) mais en plus de précipiter à lui tout seul la fin du Nouvel Hollywood, déjà fort malmené par les triomphes commerciaux de « Star Wars » et de « Jaws », qui ont permis un peu malgré eux le retour d’un cinéma hollywoodien plus classique et codifié.

Bref, passons maintenant à L’année du dragon qui, pour info, marque les retrouvailles quelque peu mélancoliques entre Cimino et Hollywood. Heureusement pour lui, ce film fut un succès plus que mérité auprès de la critique et également auprès du public.

Pur film de genre s’il en est, L’année du dragon se révèle pourtant très ambition aussi bien dans sa réalisation que dans sa narration.

Dressant le portrait du quartier new-yorkais de Chinatown infesté par la drogue et les règlements de comptes entre gangs rivaux, Cimino donne à voir une vision très sombre de la société américaine, encore sous le choc de sa défaite vietnamienne, échec personnifié d’ailleurs par le héros du film, le policier intègre et désabusé Stanley White (Mickey Rourke). Chinatown est littéralement décrit comme l’enfer à l’état brut dans lequel le sang et la violence règnent sans partage.

A travers ce lieu de terreur, se tient donc le flic Stanley White (impeccablement campé par Mickey Rourke, charismatique et très naturel) bien décidé à nettoyer tout ça, ce qui le conduira à affronter un jeune et ambitieux caïd de la drogue chinois (John Lone).

Une fois tout cela intéressé, le film prend d’un thriller social de très haut niveau, dépassant son statut de film de genre pour s’orienter vers autre chose, vers une profondeur dramatique intense teinté d’une sourde mélancolie à l’égard du monde.

La photographie, splendide, renforce cette impression de même que l’interprétation mélancolique et touchante de Mickey Rourke, alors en plein gloire.

En quelques mots, Cimino signe un polar sublime, plein de bruits et de fureur, teinté de suspense et d’explosions de violence, le tout renforcé par une vision personnelle achevant de faire de Michael Cimino un auteur, certes maudit, mais un auteur faussement cynique et attentif à la mentalité de son illustre pays.

François B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s