Le Cousin (1996)

Le Cousin est un polar français écrit et réalisé par Alain Corneau.

Ce qu’il faut savoir sur le film :

– Il s’agit du 11éme long métrage réalisé par Alain Corneau (Le choix des armes, Série Noire). Il a eu le droit à cinq nomination aux Césars dont celui du meilleur réalisateur.

– Alain Chabat et Patrick Timsit joue pour la première fois dans un film dramatique. Alain Corneau souhaitait montrer deux acteurs comiques sous un autre angle, d’ailleurs le réalisateur qualifié ces acteurs comme très différents l’un de l’autre. Il avait qualifié Patrick Timsit de comédien baroque et extravertie, tandis qu’il voyait en Alain Chabat plus de fragilité et de renfermement.


Pourquoi j’ai voulu (re)voir ce film ?

Quand on aborde les films français de mon enfance, il y a des polars, des drames et des comédies. Le Cousin fait partie des films qui m’ont fait découvrir le polar au cinéma. J’en garde un souvenir positif, notamment sur les interprétation à contre-emploi d’Alain Chabat et de Patrick Timsit.

Un petit mot sur l’histoire ?

Un flic ne peut être bon s’il n’a pas un cousin. Partant de ce postulat, Delvaux cherche, même en s’arrangeant avec la loi, à garder Nounours, son indic, avec lequel il a fini par entretenir de bons rapports…

Les premières minutes ?

Une atmosphère étouffante accompagne les protagonistes, dont un va se donner la mort. Alain Cornau pose un cadre assez sombre où les méthodes policières sont désaprouvées par les grandes instances. C’est la fin d’une ère, l’État souhaite avoir un police irréprochable. Le réalisateur montre déjà ses intentions, dans son exploration du système et ses dommages collatéraux.

Le casting ?

Alain Chabat et Patrick Timsit forment un très bon duo. On sent une véritable complicité dans le jeu de l’un et de l’autre. C’est sans aucun doute, l’une des grandes forces du long métrage. Ils adaptent tous les deux leurs personnalités et leurs tempéraments, ce qui rend les personnages à la fois convaincants et attachants.

Marie Trintignant n’apparait que quelques minutes, et pourtant elle en impose dans la peau du juge Lambert. Il aurait été intéressant de voir son personnage plus étoffé, afin de rendre l’intrigue encore forte.

Samuel Le Bihan se montre à l’aise, mais il avouer qu’il est tout de même éclipsé par la présence d’Alain Chabat. Caroline Proust est attachante, et son personnage méritait également plus de relief et Agnès Jaoui est dans le même cas.

Et au final ça donne quoi ?

Même si Alain Corneau s’est montré plus inspiré, Le Cousin reste tout de même un polar noir réaliste et divertissant. Le réalisateur se montre toujours aussi à l’aise dans les scènes nocturnes et de poursuites. En revanche, le côté gangsters est moins percutant. Ils ne leurs donnent pas le traitement nécessaire pour que l’on éprouve une réelle peur. Il se focalise d’avantage sur la relation entre le flic et son cousin, ce qui nous apporte de l’ambiguïté, de la manipulation ainsi que de la tendresse. Il en découle un rythme fleuve et intense,  qui donne l’impression que tout peut basculer d’un moment à l’autre.

L’écriture se montre également intéressante sur le plan social, mais frileuse sur l’aspect politique. Les personnages secondaires apportent la dimension psychologique nécessaire, mais cela aurait pu être encore plus approfondi, notamment sur le relationnel entre Gérard et Fanny ou Gérard et le juge Lambert.

La musique est utilisée de manière à contextualiser l’époque, rien de plus. Là encore, Alain Corneau s’est montré plus méthodique par le passé.

En résumé, Le Cousin ne révolutionne pas le genre, mais aborde des thématiques intéressantes. L’alchimie entre Alain Chabat et Patrick Timsit porte totalement ce polar noir vers le haut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s