Bruce Springsteen et le Cinéma, une véritable histoire d’amour et de passion

En plus d’être l’un des artistes ayant vendu le plus d’albums aux États-Unis avec plus de 64 millions d’albums écoulés, Bruce Springteen alias The Boss s’est fait également une place dans la musique au cinéma. La profession l’a même récompensé d’un Oscar et deux Golden Globes. Voici un petit d’horizon de ce que le Boss a apporté au cinéma.

Bruce Springteen a offert ses premières notes au cinéma en 1983 pour le film Baby It’s You de John Sayles. On a cinq titres du Boss sur le score dont Jungleland et She’s the One. La même année, on retrouve Hungry Heart sur la bande originale de Risky Business.

En 1985, Mask de Peter Bogdanovich se paye le luxe d’inclure cinq chansons du Boss, et pas n’importe lesquelles : The River, Born in the USA, Thunder Road, The Promised Land et Badlands. On est proche du best of là.

D’autres films reprendront un ou deux des titres déjà cités dans leurs bandes originales. C’est pourquoi, il est plus intéressant de faire un petit bond dans le temps pour arriver en 1994 et fondre devant Philadelphia de Jonathan Demme, où Bruce Springteen offre l’une de ses plus belles chansons avec Streets of Philadelphia. C’est le réalisateur lui-même qui a demandé à l’artiste d’écrire une chanson pour le long métrage. Les paroles de la chanson sont d’une pureté déchirante, ce qui la rend indissociable du film. Cette chanson a été vendu à plus d’un millions d’exemplaires à travers le monde. Et cerise sur le gâteau, Bruce Springsteen s’est vu récompensé par l’Oscar et le Golden Globe de la meilleure chanson originale.

Suite à cette récompense, Bruce Springsteen est sollicité pour composer d’autres chansons pour le cinéma. Il signe notamment en 1995 le titre Dead Man Walking pour La Dernière Marche réalisé par Tim Robbins. La chanson raconte le destin tragique de Matthew Poncelet (Sean Penn), un condamné à mort qui relate son passé et ses erreurs. L’académie des Oscars tombent sous le charme du long métrage et de la chanson du Boss, et lui donne ainsi une nouvelle nomination. La statuette sera remportée par L’air du vent du film d’animation Pocahontas.

La même année, Bruce Springsteen signe Missing pour Crossing Guard réalisé par Sean Penn. Ce dernier a demandé au chanteur d’écrire une chanson pour sa deuxième réalisation, après s’être rencontré lors de la production de La Dernière Marche.

En 1996, il compose Secret Garden pour le film Jerry Maguire avec Tom Cruise. Le titre connait un joli succès aux États-Unis, tandis qu’il s’est fait plus discret en Europe.

Un an plus tard, c’est l’album phare The River du Boss qui est mis à l’honneur à travers deux films, Cop Land et Pluie d’enfer. Arrêtons nous sur Cop Land, où l’album accompagne la mélancolie du shérif Freddy Heflin (Sylvester Stallone). On a notamment une scène très touchante où l’homme de loi avoue à la fois son amour et sa tristesse à celle qu’il a toujours aimé, accompagné du sublime Stolen car.

Enchainons à présent avec La 25éme Heure où l’on peut entendre The Fuse, que vous pouvez retrouver sur l’excellent album The Rising. Mais c’est surtout en 2008, que Bruce Springsteen fait son comeback, tout comme Mickey Rourke avec The Wrestler. L’artiste signe une chanson qui reprend l’itinéraire du catcheur Randy Robinson avec une poésie mélancolique. Cette douceur lui vaudra son deuxième Golden Globe de la meilleure chanson originale.

Pour info supplémentaire, il faut savoir que Bruce Springsteen a intitulé son onzième album The Ghost of Tom Joad en faisant référence au héros Tom Joad dans Les Raisins de la colère.

A ce jour, on peut entendre du Bruce Springsteen dans plus de 65 films. Le titre le plus souvent utilisé est The River.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. mithrowen dit :

    Intéressant! Je ne connaissais pas toutes ces contributions, à part pour Philadelphia bien sûr.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci =) Cela m’encourage à vous offrir d’autres articles de ce genre sur d’autres artistes.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s