Les 5 plus gros projets de films avortés de la décennie

Trop chers, trop flous, trop sombre… Ce sont les arguments classiques pour justifier l’arrêt d’un projet de film. Chaque décennie a son lot de films abandonnés ou mis à l’arrêt. Aujourd’hui, on s’intéresse à cinq projets de films particuliers qui sont à présent des fantasmes de cinéphile.

Berserker de Mel Gibson

Un projet toujours en suspend, qui fait de moins en moins parler de lui. Berserker est le film historique sur les Vikings, qui avait pour acteur principal, Leonardo DiCaprio. En 2009, l’acteur un accord de principe à Mel Gibson pour interpréter le héros de son long métrage. Mais fin 2010, Leonardo fait marche arrière et quitte le projet, à causes des multiples frasques (violence conjugale, propos racistes) de Mel Gibson.

L’acteur/réalisateur ne communique plus sur le projet, jusqu’à 2012 où il annonce sa volonté de réaliser Berserker. Il ajoute que Randall Wallace (scénariste de Braveheart) a terminé le scénario et qu’il est absolument génial. Mel Gibson donne alors quelques indications sur sa vision du projet :

« Les Vikings n’avaient pas de cornes [sur leurs casques]. Non, je ne pense pas qu’ils en avaient. Ils auront l’air réels. […] Ils ne courront pas partout comme dans les années 1950 [cf. Les Vikings de Richard Fleischer]. Je veux faire quelque chose de réel et de viscéral. »

Cette déclaration nous a toujours fait penser à The Revenant, même si le long métrage ne se passe pas à l’ère vikings. Mais de voir Leonardo DiCaprio métamorphosé pour le rôle de Hugh Glass, secondé par l’aspect authentique et viscéral d’Alejandro González Iñárritu, il y a tout de même quelques traits communs, bien qu’ils soient camouflés.

A ce jour, Mel Gibson ne communique plus sur Berserker. Il travaille actuellement sur mini-série western intitulée The Barbary Coast, ainsi que la suite de La Passion du Christ. A présent, Les vikings attendent dans les tiroirs hollywoodiens.

Hellboy 3 de Guillemo Del Toro

Guillermo Del Toro et Ron Perlman ont bataillé sec pour que Hellboy III soit validé par Universal Pictures. Ils ont fait appel au soutien des fans, à de nouveaux producteurs… Mais rien n’a été conclu.

La production a remis en cause les recettes et le coûts des deux premiers films. Le premier sorti en 2004, avait récolté 99,3 millions de dollars en 2004 (dont seulement à peine la moitié aux USA) pour un budget total de 66 millions. Sa suite, Hellboy 2 : Les Légions d’or maudites, sortie en 2008, avait fait mieux avec 160,3 millions de dollars de recettes (75 aux États-Unis)  pour un budget de 85 millions. Les films ont été jugés pas assez bankable, pour qu’un troisième film voit le jour.

Pour conclure sa saga, Guillermo Del Toro voulait « confronter Hellboy à sa destinée, son inévitable destinée. Devenir la Bête de l’Apocalypse. Lui et Liz [sa copine jouée par Selma Blair] devaient affronter sa nature, et il devait le faire afin de vaincre l’ennemi suprême de ce troisième film. Hellboy devait ainsi se transformer en un être beaucoup plus sombre, il a pour but initial de faire chuter la civilisation. »

N’oublions pas non plus que le personnage de Liz attend des jumeaux, et cela aurait une place très importante au sein de cet hypnotique troisième opus. Ron Perlman a même donné un petit indice sur le rôle des jumeaux en question :  « L’un ressemblerait à la mère, l’autre au père. Et l’un deviendrait corrompu, alors que l’autre serait angélique. »

La maison d’édition Dark Horse Entertainment et le producteur Lawrence Gordon changent alors leur fusil d’épaule et cède les droits d’adaptation à Millenium Films et Lionsgate pour faire un reboot.

Au scénario, on retrouve le créateur du comics Mike Mignola et Christopher Golden. Pour succéder à Ron Perlman, les studios ont misé sur David Harbour (Stranger Things), tandis que Ian McShane (American Gods) prendra le costume du professeur Trevor « Broom » Bruttenholm. Milla Jovovich se dressera face à eux dans le rôle de la grande méchante.

La sortie de ce nouvel Hellboy est prévue pour janvier 2019.

Les Mille et Une Vies de Billy Milligan (The minds of Billy Milligan)

Un projet qui est dans un placard en attendant un réalisateur capable de saisir toute l’essence du roman, tout en lui apportant un véritable relief artistique. Le scénario d’adaptation est fini et il est signé Jason Smilovic (War Dogs, Slevin) et Todd Katzberg (Condor). Leonardo DiCaprio officie en tant que producteur et acteur principal.

Les Mille et Une Vies de Billy Milligan relate l’histoire vraie  de la vie de Billy Milligan, le premier Américain à avoir été acquitté à la fin des années 70 pour avoir été déclaré non responsable de ses actes (trois viols et un braquage à main armée), souffrant de troubles de la personnalité. Au cours de ses nombreux entretiens avec des psychiatres et des passages en asiles psychiatriques, il fut reconnu que Billy Milligan avait dix personnalités.

Parmi elles, Adalana, une lesbienne de 19 ans, Arthur, un gentleman anglais, Allen, un manipulateur, Tommy, un artiste ou encore Ragen Vadascovinich, un communiste d’origine yougoslave. À ces dix personnalités se sont ajoutées 14 autres, ces dernières étant identifiées comme “les indésirables” : Kevin, un criminel, Walter, un Australien tueur en série, Steve, un imposteur ou encore Phil, une personne qui a l’accent de Brooklyn et qui a participé à des petits crimes.

Au total, Billy Milligan avait donc 24 personnalités différentes, la 24ème étant “Le professeur”, la “somme” des 23 autres identités.

Ça ne vous fait penser à un thriller de 2017 avec James McAvoy ? Il est clair que M. Night Shyamalan s’est inspiré de Billy Milligan pour son long métrage.

Aujourd’hui, l’adaptation cinématographique des Mille et Une Vies de Billy Milligan ne semble plus d’actualité. Pour info, sachez que pas mal de réalisateurs se sont approchés du projet, comme James Cameron, Joel Schumacher ou encore David Fincher.

Beetlejuice 2 de TIM BURTON

En 2015, Tim Burton annonce que Beetljuice pourrait avoir droit à une suite. Warner et le réalisateur ont amorcé le projet à la fin des années 90, pour finalement le reprendre en 2011 en engageant Seth Grahame-Smith (Dark Shadows) pour scénariser Beetlejuice II.

Winona Ryder et Michael Keaton déclarent être prêts à revenir, si le scénario vaut le coup. Alors que tout semble être réuni pour le projet se concrétise, la Warner fait marche arrière. Tim Burton doit d’abord réaliser Miss Peregrine et les enfants particuliers et Dumbo, et surtout rencontrer le succès au box-office.

Les studios ont peur que Beetlejuice II soit un échec, c’est pourquoi la production a du mal a démarrer. Le pari est risqué, trop pour les dirigeants de la Warner.

Black Hole de David Fincher

Black Hole ? Il s’agit d’une bande dessinée obscure et organique signée Charles Burns. Une œuvre littéraire qui saluée par les critiques et le public. Elle raconte l’histoire d’un groupe d’ados vivants à Seattle au milieu des années 1970. Un portrait noir et blanc de jeunes mélancoliques atteints d’un mystérieux syndrome de mutation, transmis sexuellement.

En 2006, Alexandre Aja travaille sur l’adaptation cinématographique avec Roger Avary, coscénariste de « Pulp Fiction » et le scénariste et auteur de BD Neil Gaiman. Deux ans plus tard, le projet tomber dans les mains de David Fincher (Seven). Le réalisateur américain impose aux scénaristes dix versions de scénario, ce qui refroidi Roger Avary et Neil Gaiman.

David Fincher propose le rôle principal à Kristen Stewart, avec qui il avait collaboré sur Panic Room. L’actrice se montre emballée par à l’idée d’être à la tête d’affiche d’un tel projet. Mais, la Warner ne l’attend pas de cet avis, et considère le projet d’adaptation risqué au vue de ses aspects sombres et poisseux. L’échec de L’étrange histoire de Benjamin Button ne donne pas raison au réalisateur, malgré 13 nominations aux Oscars.

Toutefois, David Fincher annonce qu’il ne lâche pas son idée d’adaptation. En 2011, il déclare travailler sur un nouveau scénario avec Dante Harper (Alien Covenant) :

« Le scénario de Dante Harper est vraiment très bon, donc j’espère que ça va marcher. C’est tellement bizarre. C’est si génial que ce serait vraiment un bon film. C’est très solide … Le maquillage FX et les effets spéciaux numériques sont très onéreux et il faut faire les choses bien, parce qu’il faut bousculer l’idée qu’on se fait du corps humain. »

En 2013, Brad Pitt annonce qu’il sera producteur du film par le biais de sa maison de production « Plan B », ce qui renforce un peu plus l’idée de voir David Fincher derrière la caméra.  Pour info, sachez que Rupert Sanders (« Blanche-neige et le Chasseur ») a réalisé un court-métrage faisant référence à l’œuvre de Charles Burns :  Voir le court-métrage en intégralité.

A ce jour, Black Hole est toujours entre les mains de Brad Pitt, David Fincher et Dante Harper, mais le projet est au point mort.

Que pensez-vous de ces cinq projets avortés ? Lequel regrettez-vous le plus de n’a pas avoir abouti ?

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. theredshire dit :

    oh j’aurais adoré avoir un Hellboy III, Perlman colle tellement bien au personnage…
    On verra bien ce que donne le reboot..

    Aimé par 1 personne

  2. Dylan Malone dit :

    THE BERZERKER : des vikings, Leo & Gibson, ça aurait été grandiose !

    Aimé par 1 personne

  3. belette2911 dit :

    Hellboy III car j’ai aimé ces films !

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s