Après Séance : Au poste

Au poste est une comédie écrite et réalisée par Quentin Dupieux.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Le film Réalité de Quentin Dupieux avait été un énorme coup de coeur. Aussi, lorsque le nouveau film de ce réalisateur est sorti en salle il y une semaine, je m’y suis précipitée !

Un petit mot sur l’histoire ?

Le pitch de ce film est très simple : un homme est convoqué au poste de police pour être interrogé sur une mort étrange. L’interrogatoire dégénère, entre rire et inquiétude.

Les premières minutes ?

C’est avec un début de film policier décalé que s’ouvre le film. C’est l’absurde et le non-sens qui s’invitent au milieu d’un interrogatoire. Le sujet du meurtre n’est bien évidement pas traité comme chez les autres réalisateurs habitués du genre. Quentin Dupieux vient détourner les codes classiques du polar français. Le duo franco-belge pose les bases de ce huis-clos pleins de rebondissements.

Le casting ?

Un casting qui met l’eau à la bouche lorsqu’on connaît les acteurs. Benoît Poelvoorde nous offre un jeu aussi excellent que celui de son premier film, C’est arrivé près de chez vous. Là encore, le rire par l’absurde triomphe.

Grégoire Ludig, l’un des deux comédiens du Palmashow, tient ici le second rôle. Il est bluffant de naturel durant cet interrogatoire interminable.

Marc Fraise est peut-être la « révélation » du casting. Assistant borgne et empoté de Benoît Poelvoorde, il est le point de départ de nombreux gags.

Au-delà de ces trois acteurs, le reste du casting à l’image d’Anaïs Demoustier, Philippe Dusquene… tient ses promesses.

Et au final ça donne quoi ?

Peut-être pas aussi génial que Réalité, Quentin Dupieux fait une nouvelle et très bonne proposition de cinéma avec Au Poste. La bande annonce suffisait à susciter de l’attente chez le spectateur. Quentin Dupieux est passé maître côté humour noir et ambiance étrange. Les intrigues sont bien souvent proches de l’esprit de David Lynch : absurde, rêve ou réalité ?

En détournant les codes du film policier, Quentin Dupieux fait ici de la direction de spectateur et vient nous surprendre à chaque tournant par sa mise en scène très moderne.

C’est réconfortant de se trouver en présence d’une comédie française qui est à la hauteur des comédies de Francis Veber, reposant sur un duo atypique. Ici aussi, les dialogues sont un régal.

Les spectateurs qui pourraient s’ennuyer pendant ce film seraient justement le public visé par cette comédie. Tout est-il bon à faire, pourvu que le public ne s’ennuie pas ? L’intrigue à priori classique et lisse peut-elle capter l’attention du spectateur ? Notons un petit bémol pour la scène presque finale du restaurant qui arrive comme un ovni et ralentit considérablement le rythme effréné de la comédie.

Néanmoins, c’est un grand oui pour Au poste ! Sous des airs légers et absurdes, ce film vient questionner et faire perdre ses repères aux spectateurs.

Anne Sirvente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s