Après Séance : Kin, le commencement

Kin : Le Commencement est un film de science-fiction américain coécrit et réalisé par Jonathan Baker et Josh Baker.

Jimmy, fraîchement sorti de prison, prend la fuite avec son petit frère adoptif Eli. Ils sont tous deux traqués sans relâche par Taylor, un dangereux criminel en quête de vengeance. Les deux frères ont également à leurs trousses des agents fédéraux et des soldats venus d’un autre monde. Eli et Jimmy vont cependant pouvoir compter sur une arme futuriste ayant appartenu à ces mystérieux soldats.


Pour les frères Baker, l’idée de faire Kin est née à partir de leur court métrage intitulé Bag Man, sorti en 2014. Pour les aider dans leur projet, il propose à Daniel Casey (Fast & Furious 9) de composer le scénario avec eux. La production est en majeur partie assurée par Shawn Levy (Stranger Things).

Comme son titre l’indique, Kin, le commencement est le premier volet d’une éventuelle saga. Lionsgate reste prudent sur cette annonce et attendant tout d’abord les chiffres du box-office mondial. A ce jour, le score n’est pas très élevé…

La bande annonce m’a séduit et m’a laissé entrevoir qu’une nouvelle saga SF pouvait naître. Mais ces premières images m’ont également fait penser à un format série. C’est sur cet aspect que le long métrage peut me décevoir. Shawn Levy sait comment accrocher le spectateur, encore faut-il ne pas trop assaisonner la sauce.


Les frères Baker ne vont pas perdre de temps. En tout cas, c’est ce qu’ils nous font comprendre dés les premières minutes. L’introduction fait (trop) série télévisée. L’accroche ne prend pas vraiment avec le spectateur. Pourquoi ? Les réalisateurs ont expédié leur premier quart d’heure en nous posant un gamin solitaire en plein milieu d’un vieil entrepôt désaffecté, témoin d’évènements étranges… La mise en scène est sans relief, elle ne souffle pas de sensations, ni d’émotions. On se demande déjà si c’était vraiment une bonne idée de se projeter sur une saga, car la mise en bouche ressemble clairement à celui d’une série. Il ne suffit pas de pomper sur ce qui a été dans les 80’s ou bien sur des films ou séries récentes qui font références à cette époque, il faut avant-tout créer quelque chose de singulier. Ça passe par une ambiance, une esthétique… Malheureusement, Kin, le commencement ne fait qu’esquisser tout ça. On sent clairement que Shawn Levy a voulu surfer sur la vague de la nostalgie et du succès que rencontre Stranger Things. En tout cas, voici notre constat après une vingtaine de minutes du film.

Plus on avance dans cette (petite) histoire, plus on tourne en rond. Le scénario est d’une incroyable paresse, surtout en ayant l’ambition d’y donner suite. Ça réchauffe le concept de Terminator, sans rien lui apporter de neuf. Pourtant, c’est ce que l’on nous vendait dans la bande annonce et autres publicités. Alors, on espère désespérément un vrai rebondissement afin que le long métrage part sur une véritable voie de création, mais malheureusement on attend toujours. Les personnages ont été composé avec les pieds, et en plus de ça, le jeu des acteurs ne rattrape rien. Les enjeux sont risibles, tout comme l’évolution du héros. Il n’y a clairement pas d’originalité, juste de la bêtise en long et en large. Un beau gâchis quand on voit les idées de départ.

Parlons à présent du casting. Dans la peau du protagoniste principal, on a Myles Truitt. Ce dernier fait ses premiers pas au cinéma, et on espère que ça ne sera pas les derniers. Le jeune acteur ne bénéficie pas d’un vrai personnage qui sort de l’ordinaire, ni d’une vraie direction d’acteur.

A ses côtés, on retient principalement Zoë Kravitz qui est plutôt à l’aise et donne un certain cachet à son personnage. Dennis Quaid est assez convaincant dans le rôle du père de famille.

James Franco n’est clairement pas à son avantage. Il livre une interprétation médiocre, tout simplement. On se demande vraiment comment il est arrivé là.

En résumé, Kin, le commencement est un crash cinématographique. Ne comptez pas trop sur une suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s