Critique : Enter the Void (2009)

Enter the Void est un drame fantastique écrit et réalisé par Gaspar Noé.

Oscar et sa sœur Linda habitent depuis peu à Tokyo. Oscar survit de petits deals de drogue alors que Linda est stripteaseuse dans une boîte de nuit. Un soir, dénoncé par un de ses clients et ami, Oscar est abattu par la police dans les toilettes d’un bar. Alors que son âme se détache de son corps, Oscar se souvient de sa promesse jadis faite à sa sœur de ne jamais l’abandonner. Commence alors une longue errance de l’esprit à travers Tokyo…

Après avoir déjà marqué le public avec Seul contre tous et Irréversible, Gaspar Noé de poser sa caméra à Tokyo pour réaliser un long métrage plus spirituel que choquant. Néanmoins, le cinéaste reste fidèle à lui-même en nous offrant un nouveau tourbillon d’émotions et de sensations.

Le générique épileptique et pesant donne déjà le ton du film, à la fois visuel et sonore. Gaspar Noé affirme la ferme volonté d’offrir une expérience sensorielle au spectateur. Le cinéaste pose son cadre à la première personne, ce qui favorise l’immersion au sein du long métrage. On cible assez le type de personnage qu’est Oscar, notre guide.Puis petit à petit, on embarque dans un trip psychotrope à ses côtes. Techniquement, Gaspar Noé démontre une nouvelle fois sa maitrise de l’image et du son. L’esthétique est magnifique, l’équipe technique a réaliser un sacré boulot.

Et au final, ça donne quoi Enter The Void ?

Du pur Gaspar Noé ! Enter the void agit comme une spirale hypnotique et suffocante. Il est difficile de raconter toutes les sensations que procure ce film. Le cinéaste nous immerge avec virtuosité dans un trip où le temps, la vie, la mort et l’amour ne font plus qu’un. L’impression première est celle de pénétrer dans un monde parallèle, ce qui est souvent le cas lorsqu’on consomme des psychotropes puissants. Ce monde et ce trio agissent sur le spectateur comme un ascenseur. Gaspar Noé s’autorise tout, sans pourtant tomber dans la surenchère ou la facilité. Sa vision artistique est limpide, sublime et ambitieuse.

Techniquement et visuellement, on prend plein les yeux et les tympans. Une plongée vertigineuse et étroite, où les couleurs et le son nous envoûtent autant qu’ils effrayent. Un cocktail renversant, et en symbiose avec le cadre millimétré et insaisissable du cinéaste français. La volonté de Gaspar Noé est de faire fusionner le spectateur avec Oscar. Des plans séquences d’une incroyable fluidité viennent épouser le côté première personne. Fidèle à son cinéma et ses thématiques, Gaspar Noé traite la violence de manière très crue. Une immersion totale, abyssale et réussie.

Au niveau de l’écriture, Gaspar Noé mise sur les ambiguïtés pour illuminer et choquer. Il aborde l’amour, la violence, le temps, la vie et la mort sous toutes ses formes. Une combinaison qui rappelle 2001 : L’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick. Ceci n’est pas un hasard, puisqu’il s’agit d’une référence très importante dans la cinéphilie de Gaspar Noé. Son odyssée est divisée en trois parties parfaitement distinctes, aussi fascinantes que cauchemardesques. Je ne vais pas vous en dire plus sur les personnages et leur histoire, le synopsis suffit amplement pour comprendre cette critique.

La bande originale intensifie aussi bien la sensation de quiétude et de légèreté, que celle de l’emprisonnement. Chaque piste a été soigneusement choisie pour souffler de multiples atmosphères au film.

En résumé, Enter the void est certainement l’œuvre la plus ambitieuse et aboutie de Gaspar Noé. Un voyage qui prend aux tripes, et qui marque son spectateur au fer rouge. Une expérience qui s’impose comme une référence cinématographique. Unique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s