Après Séance : A Star is Born

A Star is Born est un drame musical américain réalisé par Bradley Cooper.

Jackson Maine est une star de country consumée par la drogue et l’alcool. Après un concert il se rend dans un bar pour y boire un peu plus. Là, il voit la prestation nocturne d’Ally, jeune chanteuse durant son temps libre. Rapidement il la prend sous son aile et lui permet de rentrer dans le monde de la musique. L’amour nait entre eux et Ally atteint la gloire alors que Jackson s’enfonce encore plus.

A Star is Born est le troisième remake du film Une étoile est née sorti en 1937. Le projet est sur les rails depuis longtemps, avec au début Clint Eastwood en tant que réalisateur et Beyonce dans le rôle d’Ally. Après quelques années de production, il est finalement officialisé que Bradley Cooper fera du film sa première réalisation et en tiendra aussi le rôle titre. Lady Gaga sera quant à elle le principal rôle féminin, Ally. Le film est donc un pari pour les deux, Cooper réalise son premier long métrage, et Lady Gaga tient son premier grand rôle dans un film.


Le film commence directement avec la rencontre d’Ally et Jackson Maine, après un concert de ce dernier. L’ambiance est mise en place, on comprend vite le personnage de Bradley Cooper, crooner alcoolique, et celui de Lady Gaga, jeune chanteuse pleine de talent qui ne demande qu’à exploser. Le décor placé, le film prend son rythme de croisière avec la relation entre Ally et Jack qui débute. Après seulement une vingtaine de minutes, les premières longueurs se font sentir, mais sont rapidement compensées par la musique et les prestations des acteurs, qui se révèlent aussitôt saisissantes.

Autant être direct le film est une claque. À la fin de la séance, c’est un florilège d’émotions qui se bousculent et laissent abasourdi. Cela vient principalement du fait que les prestations sont stupéfiantes. Bradley Cooper a fait un vrai travail musical pour rentrer dans la peau de son personnage. Crédible dans un rôle pourtant vu et revu, il fait ressentir la détresse qui mène à l’alcoolisme de Jackson. Niveau musical il assure, mais reste néanmoins en dessous de Lady Gaga, logique a-t-on envie de dire. Avant de parler d’elle, nous allons nous attarder sur les rôles secondaires. Sam Elliot qui n’a jamais eu droit à un vrai grand rôle, trouve ici un rôle complet, mais peu présent. Il fait pourtant le job et donne parfaitement la réplique à Gaga et Cooper. On aurait aimé le voir plus à l’écran. Le reste du casting est tout aussi parfait et apporte une vraie densité autour de Bradley Cooper et Lady Gaga.

Lady Gaga. Elle vole le film. C’est peut-être son premier grand rôle, mais elle a été formée à bonne école. Elle a eu l’occasion de tenir des rôles principaux dans la série American Horror Story de l’exigeant Ryan Murphy, rôle pour lequel elle a gagné un Golden Globes. C’est donc avec une petite, mais estimée expérience dans le milieu qu’elle se lance dans A Star is Born. Certains diront qu’elle ne joue pas, mais qu’elle interprète son propre rôle et qu’il lui est facile de jouer une chanteuse. Lady Gaga prouve le contraire en offrant un réel naturel et des émotions, aussi bien à travers ses chansons que son jeu tout au long du film. Niveau vocal, elle explose et vole la vedette. Quand on écoute les chansons, Bradley Cooper parait moyen tellement Gaga est exceptionnelle, mais nous verrons ça plus tard. L’intensité de ses chansons est dingue, elle transmet un bouquet d’émotions, la palette dont elle fait preuve est impressionnante. Elle assure sur tous les plans et ce serait mentir que de dire que le film ne tourne pas autour d’elle.

Le film n’est pas exempt de quelques soucis. Tout d’abord le scénario est assez léger, très peu de surprises dans le film, hormis une ou deux qui sont les bienvenues. Le scénario est simple, mais efficace et les interprétations de Bradley Cooper et Lady Gaga permettent de donner un vrai fond et un relief qui comble ce défaut. Ensuite il y a malheureusement quelques longueurs dans le film. Des scènes ou des plans qui sont un peu longs et dont l’intérêt peut être questionné. Cela ne dure jamais bien longtemps et est peut-être dû à un choix de Cooper en tant que réalisateur. Dernier petit défaut, mais qui n’est pas gênant durant le visionnage du film : à l’écoute de la bande originale, après le film, il faut avouer que Bradley Cooper est vraiment en dessous de Lady Gaga, vocalement parlant. Il a fait un travail formidable sur sa voix et ses chansons, et cela passe vraiment bien sur grand écran, mais une fois sorti et avec seulement un casque sur les oreilles, ses interprétations sont assez moyennes, surtout à côté de Lady Gaga qui sort l’artillerie lourde.

Il faut en parler parce que c’est de là que vient une partie de la réussite du film. La BO est variée, complète et tout simplement sublime. Elle comporte des titres plutôt rock, d’autres jazz et même de la pop assez commerciale. Cela permet de varier les styles et les émotions. Très agréable à écouter, Lady Gaga y démontre encore une fois son talent, quel que soit le genre. Bradley Cooper, comme dit plus haut, donne bien le change, mais parait faible à côté de sa collègue. Le grand écran et la réalisation très proche des musiciens de Cooper, donne une puissance à la musique, et en fait l’atout principal. La majorité des émotions sont véhiculées par la musique, dont certaines sont inoubliables tant leur puissance est dingue. La dernière musique du film est sans commentaire tellement elle est forte.

En somme, bien qu’avec un scénario simple et quelques longueurs, le film est une claque. Les quelques défauts ne le gâchent pas, l’intensité et la musique effacent tout. Lady Gaga et Bradley Cooper donnent une prestation d’un niveau renversant. Surtout Lady Gaga, Cooper n’est pas spécialement en dessous, mais plus dans un registre que nous lui connaissons ce qui le rend peut-être un peu moins magique. Au final les deux paris sont réussis, Bradley Cooper livre une première réalisation qui est, plus que correcte, malgré quelques erreurs. La réalisation est réfléchie et évite par exemple de se concentrer sur les foules des concerts et autres pour se concentrer sur les interprètes, ce qui est un choix judicieux et donne une puissance impressionnante aux scènes musicales. Lady Gaga est juste parfaite, il n’y a rien d’autre à ajouter, pari réussi et même au-delà, ses détracteurs devront reconnaitre qu’elle excelle. Il est certain que la musique + Bradley Cooper + Lady Gaga + la réalisation + les seconds rôles = une claque de sentiments impressionnante qui, pour moi du moins, fera date.

Dorian Vandervelden.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s