Après Séance : Aquaman

Aquaman est un film de super-héros américain réalisé par James Wan.

Arthur Curry, ou Aquaman, est le fils d’un gardien de phare et de la reine d’Atlantis. Son demi-frère, le roi Orm, a l’intention de devenir le maître des océans (Ocean Master) et de conquérir la surface. Aquaman va devoir, malgré lui, lui disputer le trône afin d’éviter la guerre.


Le déclin du genre super-héroïque est-il proche ? La lassitude des spectateurs commence à se faire sentir. Pourtant, si on regarde de plus près les chiffres du box-office, les films de super-héros se portent plutôt bien. On a tendance à associer les super-héros de l’écurie Marvel et ceux de l’écurie DC Comics, et aussi à mettre en avant l’un et à dénigrer l’autre. Il faut avouer que les films du DC Universe sont inégaux et sont sujets à débats. Les studios Warner persistent néanmoins à sortir des films centrés sur des super-héros pourtant riches et complexes (dans les comics), attendant peut-être qu’un sorte du lot et puisse mener la barque à bon port. Quant est-il d’Aquaman ?

Une véritable plongée pour un nouvel univers

Aquaman est un film à voir au cinéma. On se laisse porter avec plaisir par le héros dans cet océan mystérieux et féerique. Le long métrage nous fait voyager à travers différentes contrées et nous fait découvrir différents peuples sous-marins (sans nous perdre). Le dépaysement est total et chaque environnement semble avoir été travaillé. Chaque arrêt sur image pourrait faire office de fond d’écran. La caméra est décomplexée : au lieu de se contenter de plans fixes, James Wan filme en continu et aime tourner autour de ses personnages, notamment dans les scènes d’action.

Ce film emprunte à différents genres cinématographiques et enchaîne les références (de Jules Verne à Lovecraft – si, si, prenez attention au titre du livre dans la maison du père d’Arthur) : film d’aventure, film horrifique (les créatures de la fosse), film fantasy, film de space opera …

Et L’esprit comic-book ?

J’ai cru lire un comic super-héroïque et j’ai rarement eu cette impression. L’enfant et le lecteur de comics-books en moi se sont réveillés et se sont régalés. L’univers est respecté : Black Manta arbore son costume à la fois ridicule mais bad-ass de la bande-dessinée, le roi Orm porte son casque traditionnel, les créatures de la fosse sont la copie conforme de celles dessinées par Ivan Reis (les premiers tomes d’Aquaman du New 52) … James Wan n’a pas cherché à rendre réaliste l’univers de son film (comme on aurait pu le craindre finalement) et c’est tant mieux. Il a préféré respecter l’esprit du comic-book.

Il a même privilégié des plans au ralenti et des poses dynamiques qui peuvent, certes, prêter à rire mais qui rejoignent l’esprit de la bande-dessinée américaine. Le combat final en est un bon exemple … et qu’est-ce que ça fait du bien ! (surtout si vous êtes amateur de comics super-héroïques).

Le Script ? Les Personnages ?

Le film est immersif et est plutôt respectueux de l’esprit de la bande-dessinée. Cependant, le jeu d’acteurs, le scénario et les personnages l’empêchent d’accéder au rang de certains longs-métrages super-héroïques.

James Momoa campe un Aquaman bad-boy, un peu crétin et sans expression. On pourrait regretter le manque de profondeur du personnage. Le reste du casting ne nous livre pas non plus une prestation exceptionnelle (il est vraiment temps pour Nicole Kidman de quitter la scène ou de reprendre des cours…) mais reste convenable. Patrick Wilson, dans le rôle du demi-frère, est convaincant et n’en joue pas trop. C’est peut-être la prestation la plus marquante du long-métrage.

Le scénario reste convenu, classique et ne brille pas par ses enjeux. Le sens des responsabilités, la morale écologique auraient mérité un plus long développement. On regrette certains lieux communs et certains stéréotypes. Quel dommage que le roi Orm ne soit pas plus nuancé et plus travaillé ! Quel antagoniste il aurait pu être !

Et au final, ça donne quoi Aquaman ?

Je ne peux mentir : je ne me suis pas ennuyé un seul instant. Il faut être conscient qu’Aquaman est un film décomplexé, dans lequel James Wan s’en est donné à cœur joie. Le mot « fun » qualifierait bien l’esprit du long-métrage. Pendant plus de deux heures, le spectateur est invité dans un voyage sous l’océan et se divertira probablement. Aquaman est un bon divertissement. Il est toutefois regrettable qu’il ne prétende pas à être davantage.

Paul C.

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Jo dit :

    « Il est vraiment temps pour Nicole Kidman de quitter la scene »?
    Je vous invite vivement à regarder Little Big Lies ou alors ses deux prochains long métrage à venir, Boy Erased et Destroyer ou elle est tout simplement exceptionnelle.
    Sinon merci pour ce retour sur Aquaman.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s