Après Séance : Convoi Exceptionnel

Convoi Exceptionnel est une comédie française écrite et réalisée par Bertrand Blier.

Foster rencontre Taupin. Le premier est en pardessus, le deuxième en guenilles. Tout cela serait banal si l’un des deux n’était en possession d’un scénario effrayant, le scénario de leur vie et de leur mort. Il suffit d’ouvrir les pages et de trembler…


Près de neuf ans après Le Bruit des Glaçons, Bertand Blier est (enfin) de retour ! Le cinéaste français ne s’est jamais endormi, puisque la cause de sa longue absence est due à la peur des producteurs. Ces derniers ont toujours été frileux à l’idée de financer un de ses films. La complexité du scénario et l’ambition qui s’y cache demandent une prise de risque. A 80 ans, Bertrand Blier est le dernier de son espèce. Un auteur/réalisateur d’un autre temps, celui où le cinéma français était encore une véritable référence mondiale.

Avant Convoi Exceptionnel, neuf projets « made in Blier » sont malheureusement passés à la trappe. Des collaborations alléchantes comme un duo Baer/Poelvoorde sous la plume et le regard de Bertrand Blier, ça donne terriblement envie. Seulement, les producteurs ne le perçoivent pas comme nous.

Cependant, le cinéaste a réussi à réunir 3,5 millions de budget et un des meilleurs duos du cinéma français d’aujourd’hui, à savoir Depardieu/Clavier (Les Anges Gardiens, Astérix et Obélix).

Toute une époque !

Comme à chaque fois, Bertrand Blier ouvre son long métrage de manière à littéralement embarquer le spectateur dans un délire qui fait des allers-retours entre la réalité et l’irrationnel. Un mélange toujours aussi délicieux, qui offre une vraie expérience de cinéma. Encore faut-il l’entretenir jusqu’au bout, et cela est une difficulté que s’inflige constamment le cinéaste. Soit ça passe, soit ça casse. Encore une fois, voila pourquoi les producteurs hésitent tellement à sortir l’argent pour ce type de long métrage.

Ce que l’on peut déjà vous dire, c’est que Convoi Exceptionnel reflète un amour, une passion et surtout une réelle ambition, celle d’offrir quelque chose d’unique et d’intelligent au spectateur.

On retrouve les thématiques de prédilection du cinéaste, comme les échecs et les réussites de la vie. Il y insuffle un bouquet d’émotions, tout en dressant en toile de fond la société moderne. Il en ressort un scénario qui entrecroise une certaine maturité et un cas de conscience avec quelques conneries bliesques. Une complexité qui se révèle à la fois passionnante et déroutante. Le seul petit bémol que l’on peut émettre concernant l’écriture, c’est qu’on a connu Bertrand Blier plus inspiré au niveau des dialogues.

Un plaisir communicatif 

Gérard Depardieu et Christian Clavier sont heureux d’être devant la caméra de Blier, et cela saute aux yeux d’entrée. Les deux acteurs se connaissent parfaitement, à l’image de l’alchimie incassable qu’ils affichent. L’opposition entre les personnages renforce la complicité du duo, comme ça avait été le cas par le passé.

Alex Lutz et Audrey Dana apparaissent tout aussi investis. Alexandra Lamie fait malheureusement une courte apparition. Farida Rahouadju et Sylvie Testud sont à la fois rayonnantes et bouleversantes. Autre joli plaisir, Guy Marchand qui est toujours aussi impeccable.

Bertrand Blier aime diriger, surtout il admire ceux qu’il dirige. Cela se ressent dans chacun de ses films, et il l’a toujours revendiqué.

Et au final, ça donne quoi Convoi Exceptionnel ?

Ne vous attendez pas à retrouver une œuvre du même calibre que Les Valseuses, déjà parce que ce n’est pas du tout le même sujet, ni la même époque. Bertrand Blier signe une œuvre insaisissable, tout comme l’est le temps qui passe. L’improbable domine le long métrage, ce qui le rend drôle, parfois lent, et évidemment surprenant. Il faut reconnaitre que le film est destiné à un public averti et adepte du style « Blier ». Convoi Exceptionnel n’est pas facile d’accès, et c’est peut-être pour ça qu’il est accueilli aussi tièdement par le public et la critique. Pourtant, le cinéma de Blier ne fait de mal au cinéma français, bien au contraire. Son sens de la comédie est connue, mais reste toujours aussi percutant. C’est loin d’être son meilleur film, notamment à cause de son rythme en dents de scie. Un manque de dynamisme qui peut s’expliquer par des personnages qui pataugent dans leur propre existence, d’où l’impact de l’ouverture et du dernier quart d’heure du film.

En résumé, Convoi Exceptionnel nous a emporté et ému. Le duo Depardieu/Clavier fait des merveilles. Tout comme nous, Bertrand Blier admire tout ça avec un regard empli d’amour. Vivement son prochain film, et on espère pas dans dix ans.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s