Singin’ In The Rain, le cocktail fou et magique par excellence !

Singin’ in the Rain est un film musical américain de Stanley Donen et Gene Kelly.

Le 13 Avril 2019, Stanley Donen aurait 95 ans. Chorégraphe entre1943 et 1949 pour Hollywood, il a réalisé de nombreux films entre 1949 et 2003 dont toute une série de comédies musicales. Quelle belle occasion (beaucoup plus positive que sa mort le 21 février 2019) pour regarder pour une énième fois « Chantons sous la pluie ». Au fait ça s’use les DVD quand on regarde trop un film ?

Ma comédie musicale préférée (qui est également le film préféré de Woody Allen) est classée première plus grande comédie musicale du cinéma par l’American Film Institute. Elle est sortie en 1952 et était réalisé par Stanley Donen et Gene Kelly. En 2007, elle a même été classée cinquième du top 100 des meilleurs films établi par l’American Film Institute.

Le film commence, en 1927, par une scène qu’on pourrait voir encore aujourd’hui (avant la cérémonie des oscars). On y voit une journaliste-people qui accueille, une à une, les vedettes du dernier film en vogue dont c’est la Première. Les vedettes, éternels fiancés, Don Lockwood (Gene Kelly) et Lina Lamont (Jean Hagen), arrivent enfin. Lina est magnifique mais ne semble pas vouloir s’exprimer alors que Don est plus loquace et raconte sa carrière. Cette scène d’entrée est irrésistible car on y présente un catalogue des différents types de vedettes hollywoodiennes, de la plus discrète jeune première à la plus tapageuse des femmes fatales en passant par les vedettes « exotiques », comiques, et autres. On y voit également leur compagnon de vie tout aussi caricaturaux.

Le deuxième scène, celle où Don raconte sa vie et celle de son ami Cosmo (Donald O’Connor) en mentant copieusement et où le spectateur voit les images réelles se dérouler devant ses yeux est hilarante également.

Le ton est donc donné, cette comédie musicale sera une satire du star système.

Cette critique est très importante dans le film puisque le thème en est les relations entre acteurs qui ne sont pas toujours ce qu’on veut bien nous laisser croire et, surtout, le passage du cinéma muet au cinéma parlant. Tout y est, depuis le fameux couple d’acteurs fiancés depuis des années mais qui, en réalité, se déteste jusqu’aux problèmes techniques des premiers films parlant (bruits de fonds, mauvais placement du micro, décalage entre les voix et les images. On rit énormément.

Évidemment, comme dans toute comédie musicale, il y a une histoire d’amour et une histoire d’amitié. On s’attache aux personnages de Kathy Selden (Debbie Reynolds), la jeune première si pure et innocente. On a terriblement envie que Don la retrouve et qu’ils puissent vivre leur amour au grand jour. On se sent aussi très proche de Cosmo Brown, l’ami fidèle qui fait sa carrière dans l’ombre de Don. Le talent comique de Donald O’Connor est totalement exploité ainsi que ces talents de danseur et chanteur.

Parce qu’évidemment, qui dit comédie musicale dit danse et chant. Il est intéressant de savoir qu’aucune chanson n’a été écrite pour cette comédie musicale. Le film a été construit autour du catalogue de musiques de la MGM. Ce sont des chansons des années 30 « recyclées ». La trame du scénario est inspirée d’un film français de 1946, interprété par Serge Regiani et Edith Piaf, qui s’appelle « Etoile sans lumière ». Mais peu importe, La MGM est connue pour son faste, sa technique et sa prodigieuse maîtrise du Technicolor. Le spectacle est tout simplement magique. Mes séquences préférées sont, hormis La Scène qui donne son titre au film :

– « Broadway Melody Ballet » avec Cyd Charisse. Sa paire de jambes de diva (assurée pour un million de dollars par la MGM) , son port de tête de ballerine et son œillade glamour (qui fait penser à Ava Gardner) sont fabuleusement mise en avant par l’atmosphère volontairement factice de gangster movie de cette séquence. On en oublierait presque Gene Kelly. Pour l’anecdote, il est drôle de savoir que Cyd Charisse n’a jamais fumé de sa vie, hormis pour cette scène, dans le but de donner plus de crédibilité à son personnage de femme fatale.

– « Make ‘em laugh » où Cosmo danse avec un mannequin, puis sur les murs de la salle qu’à la fin il traverse en guise de final. On rit énormément tout en admirant les qualités de danseur Donald O’Connor. La légende raconte que le tournage de cette séquence fut si éprouvant pour lui qu’il lui fallut plusieurs jours de repos pour s’en remettre.

– « Moses » La leçon de diction chez l’orthophoniste, un monsieur très sérieux, qui part en vrille à cause de Cosmo.

– « Good Morning ». On y voit un concentré de l’esprit bon-enfant qui plane sur tout le film. C’est une séquence totalement réussie par les trois acteurs principaux. Ce qui est étonnant c’est de savoir que, quand elle a été engagée pour ce film, Debbie Reynolds (la maman de Carrie Fisher) ne savait pas danser. C’est Gene Kelly qui l’a entraîné à un entraînement très éprouvant de 8 heures par jours pendant trois mois et Fred Astaire, qui tournait sur un plateau voisin qui lui a donné quelques conseils complémentaires. Elle a même été doublé pour la voix dans certaines chansons (l’éternelle histoire du serpent qui se mord la queue) afin d’avoir une voix plus grave et plus sensuelle. Cela dit c’est bien elle qui chante dans cette séquence.

Je pourrais parler de ce film et de ma passion pour les comédies musicales pendant des heures. Mais pour conclure, je voulais juste ajouter que, même si j’ai vu ce film des dizaines de fois sur mon téléviseur, je n’ai eu la chance de le voir, sur grand écran, qu’une seule fois. Mais quelle fois ! C’était il y a deux ans, à l’occasion de mon anniversaire, à l’Auditorium de Lyon. Pour un ciné-concert, l’Orchestre National de Lyon jouait la musique en direct alors que nous regardions le film. Ça a été une expérience intense et merveilleuse. Si vous avez l’occasion d’assister à ce genre de représentation, je vous conseille de le faire. C’est juste magique !

Béatrice Lascourbas.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s