Après Séance : Avengers – Endgame

Avengers : Endgame est un film de super-héros américain réalisé par Anthony et Joe Russo.

Après leur défaite face au Titan Thanos qui dans le film précédent s’est approprié toutes les pierres du Gant de l’infini , les Avengers et les Gardiens de la Galaxie ayant survécu à son claquement de doigts qui a pulvérisé « la moitié de toute forme de vie dans l’Univers », Captain America, Thor, Bruce Banner, Natasha Romanoff, War Machine, Tony Stark, Nébula et Rocket, vont essayer de trouver une solution pour ramener leurs coéquipiers disparus et vaincre Thanos en se faisant aider par Ronin alias Clint Barton, Captain Marvel et Ant-Man.


Une revanche et la fin d’une ère. C’est ce que symbolise ce nouvel opus du Marvel Cinematic Universe (MCU). On attend ce film depuis le premier Avengers (2011) réalisé et coécrit par Joss Whedon. Il nous avait dévoilé pour la première le visage de Thanos, qui esquissait un sourire à l’idée de se confronter un jour aux humains, et plus particulièrement aux Avengers.

Aujourd’hui, c’est l’heure de vérité ! Kevin Feige et les frères Russo se doivent d’offrir aux fans un grand divertissement avec son lot de surprises et d’émotions. Que la séance commence !


Un réveil douloureux

La scène d’ouverture prouve bel et bien que les frères Russo et leurs scénaristes ne vont rien laisser au hasard. De près comme de loin, chaque super-héros est concerné par la tragédie qui a frappé l’univers. L’heure est à la vengeance !

Le premier quart d’heure nous replonge efficacement dans le contexte, et nous montre que les réalisateurs resteront fidèles à ce qu’ils nous ont offert par le passé. Cependant, on regrette l’enchainement (trop) rapide des situations. Même si le long métrage fait près de 3h, les frères Russo n’ont pas de temps à perdre car ils ont beaucoup de choses à nous montrer.

Des interprètes plus ou moins inspirés…

Sans grande surprise, Robert Downey Jr et Chris Evans restent les maillons forts de la distribution. Les trajectoires de leur personnage respectif sont les mieux abouties. Les frères Russo articulent d’abord la dualité pour mieux retrouver l’amitié entre les deux héros. Côté plus personnel, le contraste est pertinent. L’un aimerait retrouver son passé, tandis que l’autre veut conserver son présent. Encore une fois, les deux acteurs font corps avec leur personnage, et ce pour notre plus grand plaisir.

Chris Hemsworth ne semble pas totalement assuré par la nouvelle direction que prend son personnage. Son interprétation n’est plus aussi solide que dans les films précédents.

Pour Mark Ruffalo, on ne retient qu’une seule scène et c’est bien dommage. Sa double personnalité ne nous montre quasi rien. A la différence du duo Scarlett Johansson/Jeremy Renner dont on retrouve la force que l’on avait aperçu dans les précédents films.

Sur un plan plus secondaire, on retient principalement Don Cheadle, Karen Gillan (Nebula) et Josh Brolin (Thanos). Pour le reste, on est soit du caméo ou bien dans des apparitions à la limite de l’incohérence. Captain Marvel (Brie Larson) et Pepper (Gwyneth Paltrow) sont propulsées à l’arrache, ce qui entache l’intrigue.

Et au final, ça donne quoi Avengers : Endgame ?

On sort dans la salle avec l’impression d’avoir été plus que diverti, malgré pas mal de maladresses. Bizarrement, le long métrage brille grâce aux petites scènes, et non pas par le spectacle visuel d’une bataille ou d’un combat. Un déséquilibre que l’on observe dés l’apparition de Captain Marvel. En dehors de ça, on peut dire que la première partie du film est globalement réussie. On baigne dans une atmosphère sombre, où la haine et la culpabilité occupent les esprits. La plupart des partis pris sont louables, mais souvent inexploités. L’intrigue et le rythme souffrent de ce non-approfondissement, tout comme la surenchère d’humour. Et plus on avance, plus ça devient à la fois facile et légèrement brumeux.

La mise en scène se révèle inégale, à l’image du script. Les frères Russo ont conservé les qualités et les défauts de Civil War. Les scènes de combat ne bénéficient pas réellement de créativité, et  le cadre est toujours aussi instable. En revanche, on sent une véritable aisance sur les scènes plus intimes et mélancoliques. Le souffle émotif fonctionne, à défaut du souffle épique. La bataille finale manque cruellement de punch, en dehors du débarquement. L’humour et le Deus ex machina cassent littéralement le rythme et le ton de plusieurs séquences. On ne peut pas reprocher aux réalisateurs d’avoir voulu être généreux, sauf qu’ils finissent par s’y perdre et à trouver des issues sur quelques scènes. 

Tout comme la scénographie, le scénario n’est pas exempt de reproches. A commencer par le traitement du voyage temporel qui en apparence passe, mais qui est expédié au plus vite pour enchainer avec les autres péripéties. Pour la plus part, les retours dans le passé ne sont pas totalement bien exploités, comme celui concernant Thor. Les scénaristes tombent dans le piège du paradoxe, ce qui détruit la théorie mise en place.

Captain Marvel est clairement le personnage le moins intéressant de la franchise, et le film en souffre terriblement. Il faut tout de même souligner l’intelligence dans le référencement à la culture pop, mais aussi à tous les films du MCU. Christopher Markus et Stephen McFeely se sont montrés subtiles dans leur manière d’exploiter les différents éléments des autres volets de la saga. Même si l’on reste à demi convaincu par cette multitude d’arcs narratifs, le mélange reste assez solide malgré tout.

Contre toute-attente, Alan Silvestri déçoit quelque peu. Son score ne se démarque pas, alors que l’on assiste à la fin d’une ère. Aucune réelle envolée pour faire décoller le spectateur en même temps que les images. Le souffle épique passe aussi par la musique, et on reste sur notre faim.

En résumé, Avengers : Endgame n’est pas le meilleur film du MCU, ni même le meilleur des frères Russo, mais il est très certainement le plus touchant. On espère que la nouvelle phase sera plus inspirée du point de vue cinématographique.

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. belette2911 dit :

    Bon, faut que je sache ce qui va advenir des survivants et si on va pouvoir aller rechercher des morts et les faire revivre, parce que merde, j’étais triste à la fin du précédent film 😥

    Aimé par 1 personne

Répondre à belette2911 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s