Les suites de Pulp Fiction, Reservoir Dogs et Death Proof débarquent… en livres !

Ce n’est pas encore Nöel, mais c’est tout comme. Chris Anderson a récemment publié les suites des films, Pulp Fiction / Reservoir Dogs sous forme de crossover intitulé « Revenge », celle de « Death Proof » avec Mike Cascadeur et Serial Killer et « The Vega Brothers ». Les trois romans sont disponibles sur Amazon et ont des retours plus que positifs, notamment par les fans francophones de Quentin Tarantino.
Chris Anderson ? C’est qui ce mec ?

En plus d’être un inconditionnel de Quentin Tarantino, Chris Anderson est un designer, réalisateur, scénariste et artiste peintre français. On peut le qualifier avant tout de grand passionné doté de connaissances en béton armé, et ça sur pas mal de plans comme le cinéma, la musique ou encore la peinture. Après pas mal d’années de recherches, d’écriture et de miles parcouru, Chris Anderson a souhaité donner suite aux films cultes de Quentin Tarantino. Un sacré défi que de passer après le maître.

The Vega Brothers

Toute histoire a… une histoire ! 1957, une naissance ou plutôt deux, arrivent dans cette famille déchirée où la violence déjà présente, ne fera que grandir au cours des années suivantes. Vols, délinquance, meurtres… et la suite ? La suite Putain ! À vous de la découvrir ici et maintenant !

Revenge

Voulez-vous vraiment savoir de quoi parle ce livre ? Quelle est l’histoire qui se cache derrière cette mystérieuse couverture ? et si j’ajoute « Bad Mother Fucker !!! » ça vous donne une idée ? Si ça vous tente de retrouver Jules, sa foi et ses embrouilles, cliquer ici.

Mike – Cascadeur et Serial Killer

Ces trois salopes m’avaient explosé la gueule et laissé comme mort sur la route, mais c’était pas le cas! Alors, vous auriez fait quoi à ma place ? Je peux vous dire que j’avais une putain de rage et ma vengeance serait terrible… Sérieux ! Elles s’attendaient à quoi ! … Vengeance, meurtres, sang, courses poursuites enragées et baston, voilà le cocktail explosif de ce livre, qui vous entraînera du Texas à la Californie… à un train d’Enfer !!!… Si tu veux prendre part à l’aventure, clique ici.


Le Cinéma avec un grand A a eu l’honneur et le plaisir de poser quelques questions à Chris Anderson.

Pourquoi une trilogie « spin off » sur l’univers de Tarantino ?

Avant tout Bonjour à « Le Cinéma avec u grand A et à toute son équipe » et merci de me recevoir. Pour répondre à votre question « Pourquoi »… j’aurais envie de vous dire « Pourquoi pas » (rire), non, plus sérieusement, je suis un très grand admirateur de Quentin Tarantino, de son travail et de son univers, et ce, depuis toujours. Je me souviens encore de la première fois où j’ai vu « Reservoir Dogs », je crois que c’est là que tout a commencé et que ma passion a débuté. J’ai depuis, vu ce film, je ne sais pas exactement, peut-être une centaine de fois et j’y trouve toujours le même plaisir, comme pour tous ses films d’ailleurs, mais nous pourrons en reparler plus tard, je reviens donc à votre question de départ.

Je n’ai à aucun moment pensé à écrire une trilogie, ni même un livre prenant la suite de son travail et puis un jour, l’idée est tout simplement venue, c’était vers Mars/Avril 2018, je me suis posé devant mon clavier et j’ai commencé à écrire. Connaissant ses films sur le bout des doigts, il me fallait attaquer par une accroche qui était « réalisable » et surtout un départ se posant sur une réalité « possible », et pour moi, une seule possibilité se présenta, un instant précis, le moment où Vincent Vega, dans « Pulp Fiction » se prenait une courte rafale de MAC10 dans le bide, c’était le seul moment où entrait en jeu, une courte reprise et modification « réalisable » et pas ailleurs, aucune autre possibilité, ce fut comme un flash, c’est à partir de cette idée, que la suite pouvait être écrite et c’est ce que j’ai fait en commençant par « REVENGE » la suite de Pulp Fiction et Reservoir Dogs, sous forme de crossover avec la question « Et si Vincent Vega n’était pas mort ? Qu’est-ce qui aurait pu se passer… »

Je précise que ces livres ne sont pas des « Spin Off » mais bien une « Sequel» pour « REVENGE » et deux « Prequels » pour « MIKE – Cascadeur et Serial Killer » et « The VEGA BROTHERS » et encore pas tout à fait puisque le passé et le présent entre en jeu dans les histoires.

 

Quelles ont été tes principales manœuvres et axes de travail pour la composition de chaque roman ?

Comme expliqué lors de la question précédente, l’axe principal était, « une réalité possible » et pas autre chose. Je ne suis pas allé dans des directions qui pourraient être considérées comme du « n’importe quoi » par les fans, car avant tout ce sont eux les principaux lecteurs de cette trilogie, même si par ces histoires, j’ai pu élargir le lectorat. Ce qui me rend encore plus heureux.

Tarantino a une façon de travailler très intéressante, en tant qu’énorme fan de cinéma et de musique, il a, depuis toujours, su s’approprier le travail des autres et le réinterpréter à sa façon, angle de caméras, plans, images, cadrages, montage des scènes etc… Il puise son travail de base dans celui des autres, pour au final donner sa propre vision et ses propres hommages au cinéma et à la musique, et c’est ce que j’ai voulu faire moi aussi, lui rendre hommage de la meilleure manière, me rapprocher le plus possible de sa façon de travailler en utilisant les mêmes techniques. La trilogie Tarantinienne « Histoire + Dialogues + Violence » donnant à son travail un axe bien précis. J’ai également ajouté quelques parties dites « musicales », il y a d’ailleurs dans chaque livre, une discographie pour ceux qui voudraient écouter les morceaux qui parcourent les différentes histoires ainsi qu’une mise en page attractive, avec quelques images, et des retournement de situations dans les section, mais je ne vais pas spoiler, aux lecteurs de le découvrir (rires).

Lequel a été le plus facile à écrire ?

Lorsque je commence à écrire, je ne cherche pas, ça vient tout seul, tout s’enchaîne parfaitement, j’ai une écriture très visuelle d’après les commentaires que je reçois, une des remarques qui vient le plus souvent est « On ne lit pas les livres, on vit et voit les scènes » ce qui est un vrai compliment que je prends de la meilleure façon. L’autre jour je reçois un message d’un lecteur, qui m’explique, qu’une fois « Revenge » lu, il s’était rendu compte uniquement à la fin de sa lecture, qu’il n’y avait aucune description dans le livre et que malgré ça, tout était réellement visible, ça m’a fait plaisir bien évidement. Pour donner un exemple, les livres sont composés uniquement de dialogues à plus de 80%, c’est aussi ce qui leurs donnent ce coté « à part », différent.

Le plus compliqué, c’est une fois encore « la crédibilité », il faut être précis dans les dates, les lieux, les années de naissance etc… Lorsqu’un personnage est dans un restaurant en 1974 et qu’il passe une commande, la carte doit être la bonne, les tarifs des taxis, les distances parcourues entre différents lieux, le timing, les bâtiments, tout doit être crédible, et c’est là le plus long et le plus compliqué, j’ai poussé les recherches dans tous ces détails.

Dans « The Vega Brothers » la mafia de Los Angeles en place en fonction des années est la bonne, les parrains aussi, tout est réel, l’histoire ne peut pas se faire au hasard, ensuite, une fois tous ces paramètres définis, je peux passer à l’histoire en elle-même. L’adolescence de « Mike », où ont débutés ses premiers meurtres ? Comment était l’enfance de « Vic et Vincent » tout doit être crédible, pourquoi en sont-ils arrivés là ? Que s’est-il passé avant de les retrouver adultes. D’où vient l’arme de Vincent ? Que s’est-il passé à Amsterdam ? Pourquoi Vic semble avoir une relation particulière avec son rasoir ? etc … J’ai une assez bonne culture concernant les tueurs en série, et je m’en suis également servi pour écrire ces parties là.

Il y a aussi, les parties dites « Médicales », est-ce que telle ou telle action est bien possible ? Est-ce que quelqu’un peut survivre à une action donnée, je me suis renseigné auprès de médecins ou de chirurgiens pour savoir si certaines choses étaient médicalement possibles. Bref je suis allé très loin, aussi loin que je pouvais aller afin d’assurer toute cette crédibilité.

Il faut également puiser dans les toutes petites infos cachées dans les films, certaines ne sont connues que par les fans et à partir de ces infos dérouler tout le tapis de la réalité. Les trois livres sont reliés, de nombreuses informations lient les livres et certains personnages entre eux, des petits détails qui donnent d’importantes informations, tout est vraiment calculé.

Comme j’ai pu le voir, tu touches à plusieurs disciplines liées à l’Art en plus de l’écriture, notamment la peinture, la sculpture ou encore la photographie. Penses-tu pouvoir synthétiser tout ça à travers le Septième Art ? Un film en prévision ?

J’ai réalisé pas mal de chose effectivement, je suis ce qu’on pourrait appeler « un créatif », j’ai toujours besoin de créer dans tous les domaines, c’est vital pour moi, j’ai toujours fonctionné comme ça et il y a quelques années, j’ai réalisé un long métrage, d’une façon tout à fait atypique, afin de voir si j’en avais les capacités, plus d’une centaine de personne avaient travaillés sur ce film et nous étions présents à Cannes, mais c’est une vieille histoire…

Pour revenir à la réalité, j’ai 3 scénarios originaux et suis actuellement à la recherche de producteurs ambitieux afin de pouvoir concrétiser ces projets, donc seul l’avenir pourra nous dire la suite…

Et enfin, quels sont tes nouveaux projets ?

J’ai en parallèle, co-créé en tant que bénévole avec Socciable, le premier réseau social consacré à 100% à la Rock Culture, où toutes les infos journalières sur le Rock et dans le monde sont regroupées. Plus la peine de chercher sur des centaines de sites, tout est là sur plus de 26 chaînes où la parole est donnée en grande partie aux membres « Garagistes ». N’hésitez pas à y faire un petit tour.

Que les membres soient journalistes expérimentés, chroniqueurs ou simplement fans de Rock, tout le monde est au même niveau et peut venir parler et partager ses souvenirs. Nous avons également de nombreux jeunes groupes qui viennent se faire connaître chez nous. Un réseau social 100% rock et dans le plus grand respect, pas de « dislike », chez nous tout le monde est dans un bon esprit. Et il y a bien entendu une chaîne consacrée uniquement à Tarantino, avec la plus grande playlist inspirée par son univers… je ne pouvais pas faire autrement (rires).


A ce jour, les trois romans font partie des meilleures ventes dans la catégorie « tueurs en série », et on félicite Chris Anderson.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s