Critique : Temps de chien ! (2019)

Temps de chien ! est une comédie dramatique française coécrite et réalisée par Édouard Deluc.

Fringuant dans son uniforme de capitaine de bateau-mouche, Jean, quinquagénaire fraîchement divorcé, vit néanmoins un vertigineux naufrage. Florence, son ex, menace de lui faire retirer la garde alternée de ses enfants. Las de son ivrognerie, son patron lui refuse une avance sur salaire. Même ses enfants râlent : ils en ont marre de céder leur chambre aux clients Airbnb. Seule sa collègue Judith, un peu amoureuse, lui apporte sa bonne humeur. Un jour, Jean est expulsé de son appartement.


C’est bien connu, le vendredi soir devant la télévision, on s’emmerde la plupart du temps. Entre les divertissements réchauffés de TF1, les séries américaines de seconde zone et les reportages sur les crimes de l’hexagone, il est difficile de ne pas céder à la facilité avec Netflix. Cependant, le 1er novembre 2019, Arte nous diffuse une comédie dramatique d’Édouard Deluc (Gauguin : Voyage de Tahiti, Mariage à Mendoza) avec un casting qui a de la gueule et du charme.  Alors pourquoi pas se lancer ?!


On s’attache…

Dés les premiers instants du film, il se passe quelque chose.  L’ouverture est tout un symbole avec la récitation de Serge Reggiani du poème de Baudelaire « Enivrez-vous« .

Toute en sobriété, le réalisateur et Philippe Rebbot nous embarquent aisément dans cette comédie douce-amère. On s’accroche instantanément à ce père divorcé sur la corde raide, tant l’acteur se montre convaincant dans la peau de ce personnage en lui donnant un petit côté atypique et touchant.

En parallèle, on fait la connaissance d’un autre naufragé de la vie, Victor, qui est plus jeune et surtout seul. On se doute que les deux hommes vont se télescoper dans une situation aussi improbable que logique.

Une conviction qui paye !

Philippe Rebbot se montre tout à son aise dans la peau du quinquagénaire en pleine descente. Son interprétation reflète de la sincérité et une certaine affection envers ses âmes perdues qui airent dans la précarité. L’acteur n’a jamais cacher ses principes et ses engagements, c’est pourquoi aussi il vit ce rôle en apportant sa propre personnalité et le résultat est convaincant, drôle et touchant.

A ses côtés, Pablo Pauly et Solène Rigot incarnent efficacement une autre facette de la précarité. Le duo fonctionne assez bien dans l’ensemble.

Laura Calamy amène un vent de fraicheur avec ce petit grain de folie que l’on peut voir dans ses yeux. Élodie Bouchez et Jean-Luc Bideau n’apparaissent qu’une poignée de minutes, tout étant convaincants.

En somme, Temps de chien ! réunit un casting de qualité et très attachant.

Et au final, ça donne quoi Temps de chien ! ?

Entre le cinéma de Francis Veber et celui de Claude Sautet, Temps de chien ! est une pure comédie dramatique à la française. A la fois tendre, drôle et humain, le long métrage d’Édouard Deluc se révèle comme une agréable brise pleine d’amour.

La mise en scène est au plus près des personnages, tout en mettant en valeur quelques espaces parisiens. Le montage et le rythme favorisent une fluidité dans les transitions et les différentes péripéties que vivent les protagonistes. Il se dégage beaucoup de tendresse à travers les différents liens entre les personnages, que ce soit les enfants avec leur père ou bien les échanges entre Jean et Judith.

Au niveau du scénario, les personnages sont composés de manière simple et efficace. Les solides interprétations des acteurs et actrices apportent du relief, qui amène de la tendresse et de l’attachement. Les dialogues sont subtiles, notamment ceux de Jean (Philippe Rebbot), notamment cette réplique simple mais profonde : « On s’y fait. On se fait à tout… C’est quand même le drame du monde moderne« .  Simplicité, poésie  et profondeur sont les rouages principaux du script.

En résumé, Temps de chien ! est un petit moment de plaisir qui capte quelque chose d’authentique sur vague d’amour et de poésie. Philippe Rebbot et ses partenaires sont excellents !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s