Top Ciné 2019

Clap de fin pour 2019 et les années 2010. L’équipe de rédaction s’est montrée plus que jamais performante en couvrant près de 175 films au cinéma. Mais avant de fermer la porte, voici notre petite sélection concernant les films les plus importants de l’année.

Toy Story 4

Contrairement à nos craintes, Toy Story 4 n’est pas la suite de trop. Le film est une réussite sur de nombreux aspects, à commencer par l’histoire de Woody. Certains fans considèrent le troisième volet comme la conclusion parfaite, mais ce quatrième film s’imbrique parfaitement dans tout ce qui a été construit auparavant. Ce film marque une transition dans l’histoire du studio et Pixar va partir sur de nouvelles routes. C’est du moins ce que laisse supposer la fin du long-métrage.

Ad Astra

Ambitieux sans être prétentieux, spectaculaire sans être excessif, intelligent tout en étant divertissant, ponctués de références cinématographiques tout en conservant son propre adn (on pense évidemment à « 2001… » mais aussi à « Apocalypse Now« ),  Ad Astra  est assurément l’une des œuvres majeures de cette année, qui prouve une fois encore tout le talent de James Gray, qui se montre décidément à l’aise dans tous les genres tout en restant fidèles à ses obsessions.

Bienvenue à Marwen

N’y allons pas par quatre chemins, Robert Zemeckis signe l’un de ses plus beaux longs métrages. Le cinéaste américain nous offre un conte moderne qui respire la passion et la création. Une ode de fraicheur, d’audace et d’intelligence que l’on vous recommande chaudement. Steve Carell est absolument génial !

La Belle époque

En l’espace de deux longs métrages, Nicolas Bedos s’impose comme un vrai cinéaste, capable d’entrecroiser les genres pour nous offrir de grandes et belles histoires d’amour. La Belle Époque respire la passion pour la cinéma, et ce sur tous les plans du film. La direction artistique, les acteurs, les actrices, l’écriture et la mise en scène baignent dans la même soif de créativité. Un pur plaisir pour de pures émotions.

Les Misérables

Violent, dérangeant, percutant mais sonnant terriblement juste, « Les Misérables » est incontestablement le film uppercut de cette fin d’année, récompensé à juste titre et qui mérite, de par l’importance de son sujet et ses nombreuses qualités filmiques (réalisation, interprétation, montage) d’être vu par tout un chacun. Bravo à Ladj Ly et à toute son équipe.

Joker 

Sombre, dérangeant, violent, « Joker » vient dépoussiérer les adaptations récentes des comics au cinéma. Todd Phillips bénéficie de la grande composition et inspiration de Joaquin Phoenix, qui s’inspire à merveille de l’approche du réalisateur et de son coscénariste, Scott Silver. Chacun puise chez l’autre, ce qui conduit à une œuvre viscérale, à l’image d’un Taxi Driver ou Orange Mécanique. Certains lui reprochent justement le côté scorsesien, et d’autres y voient un vibrant hommage au cinéaste et au Nouvel Hollywood. Il n’en est pas mois que cette œuvre est réflexive, profond, servi par un propos socio-politique fort et puissant et magnifiquement incarné par un comédien au sommet de son art, Joker est bien plus qu’une énième adaptation de « comics », c’est tout bonnement l’un des meilleurs films de l’année.

The Irishman

Il aura fallut attendre près de dix années pour que cet ambitieux projet qu’est  The Irishman voit enfin le jour. Le temps et la patience ont finalement payés, puisque Martin Scorsese signe un nouveau bijou dont il a le secret. A la fois, émouvant, bouleversant, touchant, fichtrement bien réalisé et interprété par des comédiens formidables qu’on avait plus vu aussi bons depuis longtemps, The Irishman est très clairement l’un des grands films du catalogue Netflix.

Once upon a time in Hollywood

C’est l’histoire d’un fantasme de cinéaste et d’amoureux du Septième Art. Avec Once upon a time in Hollywood, Quentin Tarantino se montre nostalgique du Hollywood des années 1960, une période qu’il regrette, qu’il ne verra plus et qu’il s’est efforcé de reconstruire en mêlant grandeur et décadence, rêve et réel. C’est aussi un hommage à tous les cinémas, à tous ceux qui le font exister et à tous ceux qui le regardent, cinéphile ou non. Once Upon a Time… in Hollywood est l’œuvre la plus personnelle de Quentin Tarantino, qui explicite son univers, son enfance, mais aussi le deuil de cet âge d’or qu’il affectionne tant et qui disparait. Plus calme, posé, sentimental et cérébral, il livre un film différent, loin de ce qu’il avait proposé jusqu’ici. Soit on adhère ou pas…

Trainé sur le bitume

Récompensé du prix Sang Neuf au Festival international du film policier de Beaune, Trainé sur le bitume n’a pourtant pas eu l’occasion d’être distribué dans les salles françaises. Et pourtant, il s’agit d’un des grands films de l’année, voir même de la décennie. Ce polar inspire à tout ce que l’on a fait de mieux par le passé dans le genre. On pense à Michael Mann, Quentin Tarantino ou encore Michael Cimino. Il est clair que le cinéaste et auteur, S. Craig Zahler connait parfaitement ses classiques. Il distille intelligemment un rythme qui épouse une atmosphère. A partir de là, les acteurs se montrent étincelants, notamment Tory Kittles. Trainé sur le bitume est le genre de films noirs qui te frappe à plusieurs reprises à l’estomac.

Parasite

Bong Joon Ho a mis quasi tout le monde d’accord avec sa septième réalisation. Il nous cloitre dans notre monde et nous y enferme à double tours. C’est vénéneux et renversant, le cinéaste sud-coréen frappe sa virtosité et son intelligence. Une œuvre d’architecture cinématographique comme on en voit très peu. On n’en sort pas indemne et on en redemande. Du grand Art avec un grand A !


On a également vibré devant…

Hors-normes

Le déserteur

Mon inconnue

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. princecranoir dit :

    Belle sélection, qui rejoint en grande partie la mienne.
    Revu hier, le Chant du Loup s’avère être une proposition atypique et ambitieuse du cinéma français qui, malgré quelques menus défauts formels, ne perd rien en efficacité.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s