Critique : Le Secret de Brokeback Mountain (2005)

Le Secret de Brokeback Mountain est un film dramatique américain réalisé par Ang Lee.
Il s’agit de l’adaptation d’une nouvelle de Annie Proulx, publiée en octobre 1997 dans le New-yorker, et que l’on retrouve dans le recueil Close range – Wyoming stories, paru en 1999.

Au Wyoming, en 1963, Jack et Ennis sont engagés pour garder un troupeau de moutons à Brokeback Mountain. Leur complicité se transforme en une attirance irrésistible et inattendue. La transhumance terminée, ils se séparent et épousent leurs fiancées respectives. Mais 4 ans plus tard, un seul regard suffit à raviver leur amour.


Le projet d’adaptation est passé entre plusieurs mains avant d’arriver à celle d’Ang Lee en 2002. Gus Van Sant, Pedro Almodovar ou encore Joel Schumarcher ont été approchés de loin comme près pour en prendre les commandes.


Seul(s)

Toute en subtilité, Ang Lee nous embarque dans un voyage dans les contrées lointaines du Wyoming, en compagnie de deux jeunes cowboys. Le cinéaste taïwanais et le chef opérateur, Rodrigo Prieto (Babel, The Irishman) prennent soin de mettre en avant la solitude des personnages au milieu de la nature de Brokeback Mountain. 

La mise en scène se rapproche de ce qui se faisait à l’époque de « nouvel Hollywood ». On pense à Michael Cimino, Arthur Penn ou encore Clint Eastwood. Un brin contemplatif, tout laissant transparaitre une profondeur psychologique chez Jack et Ennis. Un regard intimiste qui vient frôler les corps et se refléter dans les regards. La seule chose que l’on puisse reprocher à ce premier quart d’heure, c’est l’envahissement du thème principal. Une composition qui aurait pu avoir une portée plus symbolique, exemple si Jack l’aurait joué à l’harmonica en disant que c’est la seule chose que son père lui a appris ou quelque chose d’approchant.

En tout cas, le démarrage est assez envoutant. Évidemment, les deux (grands) acteurs n’y sont pas étrangers.

Une génération talentueuse !

Heath Ledger et Jake Gyllenhaal sont littéralement scotchant de vérité et de justesse dans leur composition respective. Deux amants bouleversants et terriblement attachants, du début à la fin. Chapeau à ses deux immenses acteurs.

A leurs côtés, Michelle Williams et Anne Hathaway sont toutes aussi brillantes. Elles incarnent à la perfection ces deux femmes qui baignent peu à peu dans la mélancolie et le désamour, et ce chacune à leur manière.

A noter les apparitions de Randy Quaid, David Harbour, Kate Mara et Linda Cardellini.

Et au final, ça donne quoi Le Secret de Brokeback Mountain ?

Quelle claque ! Le générique de fin se pose, et je ressens la même sensation que j’avais eu la première fois que j’ai vu Sur la route de Madison de Clint Eastwood. Il est clair que l’œuvre d’Ang Lee pose juste à côté, tant elle est à la fois poignante et fascinante. On reste scotché à son siège, et on partage les larmes et les regrets…

Peu de films ont cette capacité à te frapper en plein cœur et à réussir à impliquer au plus près le spectateur dans les émotions. En adaptant la nouvelle d’Annie Proulx, les scénaristes Larry McMurtry et Diana Ossana font preuve d’une grande finesse dans l’écriture. On le ressent nettement dans l’approche d’Ang Lee et de ses acteurs. Tout en sobriété et efficacité, l’ensemble de l’équipe de ce film nous immerge au plus près d’une époque, des mœurs, des couples et surtout de cette grande et bouleversante histoire d’amour. Des décors à la photographie, en passant par les costumes et le montage, chaque discipline suit la même la ligne de créativité. Le résultat reflète une vraie cohérence de travail, de l’intelligence, de la passion et beaucoup d’amour.

La musique est un peu trop insistante dans la première partie du film, puis elle se révèle plus percutante par la suite. Gustavo Santaolalla et Marcelo Zarvos  signent une bande originale, à l’image de ce que véhicule les images d’Ang Lee, de la poésie qui épouse la tragédie et le désespoir.

En résumé, Le secret de Brokeback Mountain vibre intensément dans les têtes et dans les cœurs. Inoubliable !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s