Après Séance : 1917

1917 est un film de guerre américano-britannique coécrit et réalisé par Sam Mendes.

Réalisateur talentueux et passionnant, capable d’intéresser autant le grand public que les cinéphiles exigeants, Sam Mendes revient en force avec un ambitieux et beau projet : 1917, soit un film de guerre tourné en un seul (faux) plan-séquence inspiré des souvenirs de son grand-père, prenant la forme d’une course contre la montre dans laquelle deux jeunes soldats anglais doivent passer à travers les lignes ennemies pour porter un message de la plus haute importance qui pourrait éviter un bain de sang à l’armée britannique.

Comme mentionné ci-dessus, le film en lui-même est un faux « plan-séquence » dont les spectateurs dotés d’un certains flair sauront repérés aisément les 3-4 coupes dissimulés ici et là. Au final, 1917 est donc un assemblage de plans-séquences montés comme s’il s’agissait d’un seul et unique. Mais qu’importe, il ne s’agit aucunement d’une supercherie, bien au contraire, mais plutôt d’une prouesse technique et visuelle permettant justement de s’immiscer au plus profond des horreurs de la « Grande Guerre ». Si on est quand même assez loin de l’ultra violence d' »Il faut sauver le soldat Ryan« , la caméra de Mendes ne nous prive pas de moments relativement cru : plans serrés sur des cadavres de jeunes soldats empilés, sur des plaies ouvertes et béantes ou encore sur des combats au corps à corps.

Ceci dit, ce qui intéresse le réalisateur n’est pas tant les atrocités de la guerre que le vécu de ces deux jeunes soldats plongés en pleine mission-suicide. Dès lors, le long-métrage prend plus la forme d’un « survival movie » style « The Revenant » ou, dans une moindre mesure, « 127 heures » que d’un film de guerre classique. Et c’est justement dans ce côté « survival » que réside tout l’intérêt et le génie du plan-séquence. En rendant compte des nombreuses embûches vécues par les deux protagonistes (dont une séquence sous l’eau des plus impressionnantes) de manière on ne peut plus frontale et immersive, Sam Mendes parvient à toucher à l’hyperréalisme au point que le spectateur en lui-même en arrive à avoir véritablement peur pour les personnages et à ressentir des émotions sincères qui dépassent le simple cadre du cinéma.

Cela étant, le film ne doit pas seulement sa réussite à cette géniale prouesse technique. En effet, la photographie est à la fois superbe, inspirée et saisissante et contribue à cette impression d’immersion totale au cœur des combats. Signé par l’excellent directeur photo Roger Deakins, qui a notamment bossé sur le « No Country for Old Men » des frères Coen et par ailleurs principal collaborateur de Mendes depuis ses débuts (de « American Beauty » en passant par « Spectre« ), la photographie de 1917 est véritablement captivante symbolisée, entre autre, par une très belle séquence de nuit éclairée seulement par les lumières rouges des explosions.

A souligner également, la musique signée Thomas Newman, lui aussi collègue de longue date du réalisateur, à la fois épique dans les moments les éprouvants et douce et sobre dans les scènes plus reposantes et touchantes.

Sans exagérer, il y aurait encore beaucoup de qualités à énumérer dans 1917, au niveau des costumes, des décors, des objets quasi retranscrits à l’identique et de l’interprétation des deux jeunes comédiens principaux (George MacKay et Dean-Charles Chapman) tant on tient là un grand moment de cinéma dont on sort lessivé, bouleversé, vraiment comme si on avait vécu l’enfer en compagnie de tous ces soldats. Et rien que ça, c’est juste incroyable.

Ambitieux, audacieux, éprouvant, réaliste et implacable, 1917 est tout cela à la fois et démontre une fois encore, que Sam Mendes est très clairement l’un des cinéastes les plus doués et captivants de ces 20 dernières années.

François Bruwier.

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ta chronique me donne extrêmement envie de le voir ! 😊

    Aimé par 1 personne

  2. belette2911 dit :

    Encore un film que je souhaite voir, mais j’ai du retard dans mes visionnages de films ! :/

    Aimé par 1 personne

  3. MrBurns dit :

    J’ai vu le film dans une séance de cinéma,c’était mortel ce nouveau film de guerre de Sam Mendes.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s