Après Séance : Mes Jours de Gloire

Mes Jours de Gloire est une comédie française d’Antoine de Bary.

J’aime les avant-premières en présence du réalisateur et d’un ou deux acteurs. Je l’avoue. L’occasion m’a été donnée, jeudi dernier de voir « Mes Jours de Gloire », premier long métrage du réalisateur Antoine de Bary avec, dans le premier rôle, Vincent Lacoste. Et je tiens immédiatement à les remercier pour leur intérêt et leur disponibilité pour le public. Ils ont répondu à toute nos questions sans se lasser et sont resté après le débat pour se rapprocher encore plus de leurs fans. Vincent Lacoste s’est prêté avec une réelle gentillesse aux demandes de selfies pendant que Antoine de Bary parlait un peu plus avec les quelques personnes qui ont osées s’approcher de lui (dont moi).

Le film commence par une scène pour le moins insolite. Nous sommes à Paris et Notre héros Adrien incarné (plutôt que joué) par un Vincent Lacoste en grande forme appelle les pompiers car, dit-il, sa copine a été appelé aux urgences pédiatriques et a oublié une casserole sur le feu. Les pompiers déploient la grande échelle… Un pompier commence à l’escalader…. et on voit note ami Adrien grimper derrière lui pour entrer dans l’appartement malgré les injonctions des pompiers à redescendre. Bien évidemment, une fois à l’intérieur, le pompier se rend compte qu’il n’y a aucune casserole sur le feu et il repart très en colère contre Adrien qui va tranquillement s’allonger sur son lit après avoir remis les clés qu’il avait oublié chez lui dans sa poche. Et le générique démarre…. Le ton est donné. Adrien est un jeune homme prêt à tout pour ne pas avoir à se prendre la tête.

Pour lui, il est visiblement plus rapide et plus pratique d’appeler les pompiers qu’un serrurier quand on oublie ses clés à l’intérieur. Il semble revenu de tout, blasé. C’est la nonchalance incarnée, un « aquoiboniste » (selon la définition de gainsbourg). Il a connu ses jours de gloire il y a quelques années quand il était enfant et ado en tournant dans plusieurs films mais maintenant qu’il a atteint le grand âge de 27 ans et depuis quelques temps déjà, il ne tourne plus. Il est actuellement sur un rôle, celui du général de Gaule pour lequel il est choisi uniquement grâce à sa ressemblance avec le personnage jeune. Sa situation financière est catastrophique ce qui l’oblige à retourner vivre chez ses parents en attendant des jours plus bleus. Cela ne l’empêche apparemment pas d’user de l’humour comme protection contre tout et tout le monde. Il manie l’ironie comme certains manient les armes. Il a tout d’un adulescent. Cependant, il vit dans la nostalgie de ses jours de gloire comme un homme âgé qui n’a plus que ses souvenirs pour briller car il n’a plus assez de temps devant lui pour s’imaginer redorer son blason. Il a des amis de son âge chez qui il squatte de temps à autre.

Ses parents sont joués par Christophe Lambert et Emmanuelle Devos. Le père paraît ne pas tenir un rôle central dans la famille. Il erre de son bureau à la salle à manger comme un fantôme qui représenterait l’image du vieil Adrien. Visiblement, il ne travaille pas beaucoup et le fait en peignoir dans son bureau. Puis il descend dans le salon et boit des Bloody Mary. Alors que la mère est très active. Elle est psychologue et reçoit ses patients à domicile. Ses images parentales n’apportent pas à Adrien de véritable soutien. Son père lui offre l’image du naufrage d’une vie, image avec laquelle il vit déjà à propos de sa propre vie. Il pourrait l’envisager comme une mise en garde que lui enverrai la vie mais je n’ai pas l’impression que ce soit le cas. La mère, lui donne une image beaucoup plus positive de battante mais c’est une image d’une certaine perfection qu’il pense trop difficile à atteindre pour lui. Du coup, cette image positive le renvoie encore et toujours à son propre échec.

Je me rends compte que l’analyse que je viens de faire concernant les parents d’Adrien laisse penser à un film dramatique. Alors que non, on rit de bon cœur, croyez-moi sur parole.

Adrien rencontre, par hasard, une jeune lycéenne (Noée Abita), Léa, dont il tombe amoureux. Elle se laisse séduire par son côté looser magnifique. Une histoire d’amour est peut-être possible entre eux. Mais, elle semble beaucoup plus mature et bien dans sa peau que lui ce qui risque de les éloigner l’un de l’autre. Noée Abita est très juste dans son rôle d’adolescente radieuse. Elle est lumineuse ce qui explique l’attirance que ressent Adrien à son égard. Pour moi, elle représente une image la mère d’Adrien avant qu’elle n’ait réussi sa vie. L’image d’une personne qui vise la perfection sans toutefois l’avoir encore atteint du fait de son jeune âge. Avec elle, Adrien retrouve son adolescence perdue comme le nostalgique qu’il est et aussi comme un vieil homme va s’afficher au bras d’une femme beaucoup plus jeune pour tenter de prouver au monde extérieur sa virilité conquérante (qui n’existe peut-être plus).

Le film alterne les scènes drôles et les scènes dramatiques tout du long avec un glissement vers le drame de plus en plus perfectible au fur et à mesure que l’histoire se déroule. On pense à une comédie italienne des année 60, inspirée elle-même de la Comedia del arte. Rien d’étonnant puisque c’est le genre de cinéma préféré du réalisateur et de son acteur. La différence avec beaucoup de comédies italiennes, c’est que le film finit bien. On voit Adrien devenir un homme, enfin, reprendre sa vie ne main et on espère, vraiment, qu’il ne retombera plus dans ses vieux travers.

Je finirai sur la complicité évidente entre Antoine de Bary et Vincent Lacoste. Ce sont des amis de longue date qui ont déjà tourné ensemble dans deux courts métrages « Après Suzanne » et « L’Enfance d’un Chef ». Et forcément, je ne peux m’empêcher de penser, en ce moment même, à Pedro Almodovar et Antonio Banderas. Que leur amitié et leurs carrières soient comme la leur, c’est tout le mal que je leur souhaite.

Je conseille vivement ce film évidemment à tous les gens qui aiment passer du rire à l’émotion dans un film fin et sensible avec beaucoup d’humour.

Béatrice Lascourbas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s