Critique : La surface de réparation (2017)

La surface de réparation est un film dramatique français écrit et réalisé par Christophe Regin.

Franck vit depuis 10 ans en marge d’un club de foot de province. Sans statut ni salaire, il connaît bien les joueurs et les couve autant qu’il les surveille. Un soir, il rencontre Salomé, l’ex-maîtresse d’un joueur, qui a jeté son dévolu sur Djibril, une vieille gloire du foot venue finir sa carrière au club.


Demi-volée et petit filet !

Christophe Regin nous emmène en dehors des terrains, à travers un sujet pertinent et un personnage attachant. On était curieux de voir Franck Gastambide dans un film dramatique, et le résultat est plus que satisfaisant. L’acteur nous prouve qu’il est largement capable d’interpréter des personnages à la fois humain et mélancolique. Sa bonne prestation est favorisée par la direction et l’écriture que Christophe Regin. Ce dernier place le personnage principal comme le noyau du long métrage, et cela a ses avantages et ses inconvénients. Le reste du casting n’est pas en reste, et participe à la réussite du film. Alice Isaaz et Hippolyte Girardo sont tous les deux convaincants.

Tout d’abord, le film se veut humain et réaliste. Deux aspects qui fonctionnent à merveille et tire l’acteur principal vers le haut. Le scénario n’esquive pas certaines facilités, mais ça n’affecte pas vraiment la sincérité dans laquelle il a été conçu. Les thématiques sont globalement bien exploitées, même si certaines coulisses (magouilles financières) auraient pu apporter un peu plus de relief au script. Le parcours, la passion et les dilemmes de Franck restent la grande force du scénario.

Concernant la mise en scène, Christophe Regin se pose au plus près du personnage. L’opposition de la nuit et du jour est en adéquation avec les deux personnages principaux. En dehors de ça, la scénographie est assez simpliste. Pourtant, il y avait la place de faire des choses plus audacieuses sur le plan technique. Les décors s’y prêtaient totalement.

En résumé, La surface de réparation respire la passion et l’amour pour les personnes de l’ombre. Une sincérité qui frappe toute en finesse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s